Happy feet 2 (2011)

Happy Feet 2

Réalisé par George Miller

Avec Elijah Wood, Robin Williams, Pink
Pays:  Australie
Genres : Animation, Musical
Durée : 1 h 40 min
Année de production : 2011
6.75/10

Sympathique suite mais qui innove pas vraiment avec le premier opus. Là où on s’amusait à voir les musiques détournées en comédie musicale, la suite reprend le même schéma entre chansonnette et petit pas de danse. L’histoire qui s’assimile rapidement à L’age de glace 2, là ou la fonte des neiges et le déplacement des continents devient une menace pour les pingouins ne m’a que moyennent emballé et ne va pas chercher bien loin.

Cet opus décide de s’orienter sur d’autres faunes animalières comme l’éléphant de mer, ou la crevette. Et même si la sympathique crevette nous amène un peu de couleur dans ce blanc hivernal, elle n’apporte absolument rien à l’histoire, elle sert juste à meubler. Elle a le mérite au moins d’amener la plus belle scène du film, celle où la caméra la suit virevolter entre la corde des secouristes, tombé dans le masque de l’acteur en passant par les engrenages de sa tronçonneuse, le tout rythmé par une musique d’opéra russe (impossible de trouver le nom). On ne se cachera pas d’apprécier les reprises de la série Rawhide par les éléphants de mer, ou des plus connus comme We are the champions de Queen. Par contre on se tape des reprises comme Ozone ou Amel Bent et là c’est bien moins glorieux.

Intégré des images réelles d’acteurs dans de la 3D est une très bonnes idées et le principe se doit d’être repris comme le dessin 2D l’a fait avec Roger Rabbit. Malheureusement les quelques intégrations sont trop rares. L’oiseau rare est franchement énervant en plus d’être moche avec son gros mec multicolore.

Une suite qui est bien moins fun, sympathique visuellement mais pas indispensable. A conseiller pour les 4 à 12 ans, histoire de les sensibiliser au monde animal et aux morales écologiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.