Harry Potter à l’école des sorciers (2001)

Harry Potter à l'école des sorciers

Réalisé par Chris Columbus

Avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson
Pays:  Royaume-Uni,   États-Unis
Genres : Aventure, Fantastique, Familial
Durée : 2 h 33 min
Année de production : 2001
5.5/10

Résultat de recherche d'images pour "harry potter 1"Ne pas connaitre Harry Potter pour un cinéphile est-ce une tare? Je redonne ainsi la chance à la saga après l’avoir entamé à sa sortie en espérant arriver cette fois-ci au bout avec des épisodes plus sombres et moins enfantins que ce premier opus qui installe les personnages. En effet, ce premier opus, très académique, suivant les écrits de J.K. Rowling, va faire apparaitre par vagues les personnages essentiels de la saga. Ainsi on y découvre Ron et ses multiples mimiques, Drago le rival d’Harry et la petite Hermione qui semble s’évader avec lucidité dans cet univers de sorciers.

Il est vrai que le monde imaginaire est visuellement extraordinaire et les soins apportés aux détails sur la magie sont astucieux. L’esthétique est plutôt réussie même si quelques effets numériques n’ont pas forcément très bien vieilli. L’incrustation de Voldemort est assez moche et me laisse sceptique sur sa mise en place sur l’arrière de la tête du professeur Quirrell. De plus ce personnage qui apporte une révélation finale aurait mérité d’être un peu plus approfondi sur le reste du film. Il ressort ainsi beaucoup moins de magie chez le spectateur qu’au bout de la baguette de Harry.

L’adhésion au chien à trois têtes, aux ogres ou au jeu d’échiquier géant en passant par les balais volants n’est pas toujours évidente quand ce monde ne parle pas au spectateur. Mais cette longue introduction de saga est loin d’être déplorable, si ce n’est un peu trop simpliste et enfantin. La musique de John Williams réussit à avoir une réelle entité et correspond à merveille à l’univers ferrique d’Harry Potter.

Le défaut majeur de ce premier film est de nous faire avaler une présentation des personnages en plus de 150 minutes alors qu’on aurait pu diviser ce temps pour aller plus rapidement au cœur de l’intrigue. Il en faut pour les fans même si d’autres risquent de rester un peu sur la touche. L’ambition des personnages, de la saga, du mystère autour de Voldemort, permet de nous attirer vers une suite évidente. Reste à voir si le reste du cycle Potter sera plus haletant…

Une présentation des personnages pas désagréable, un peu longue mais difficile de juger une saga à travers qu’un film… Wait & See.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.