Hellboy (2019)

Hellboy

Réalisé par Neil Marshall

Avec David Harbour, Milla Jovovich, Ian McShane
Pays:  Bulgarie,   Royaume-Uni,   États-Unis
Genres : Action, Aventure, Fantastique, Science Fiction
Durée : 2 h 00 min
Année de production : 2019
2.75/10

Résultat de recherche d'images pour "hellboy 2019"Neil Marshall propose une nouvelle vision du héros de comics Hellboy et franchement c’est très mauvais. Venant de ce réalisateur, on ne peut qu’être d’autant plus déçu face à une déferlante d’images sans inspiration, une histoire totalement décousue et des personnages sans profondeur dont un Hellboy survolé.

Entre histoire contemporaine et la légende d’Arthur, les époques se mélangent et le rendu est assez gerbant. Si ce n’est les quelques scènes violentes, brutales et noires, rien ne semble éveiller le spectateur. Les effets numériques sont bâclés, parfois même embarrassants sur une version déjà boudée par son précédent interprète principal.

Le montage brouillon entraine les protagonistes dans plusieurs lieux consécutifs sans que l’on en comprenne la ligne principale. Ce remake manque clairement d’inspiration, de cohérence et de surprise parce qu’on est vite lassé dès les premières minutes de la projection, peut être aussi déçu de ne plus voir Ron Perlman. La direction artistique est peu convaincante. Milla Jovovich cabotine totalement dans un rôle de sorcière sans charisme. Ian McShane n’est pas meilleur dans un rôle décousu et mal écrit. On a du mal à comprendre la place du phacochère Gruagach, tout comme celle de Ben Daimio. Leur apparence semble ne pas avoir d’explication, tout comme celle du diable en Hellboy. Le film regorge d’innombrablement idées toutes aussi mauvaises les unes que les autres laissant place à une œuvre incompréhensible digne d’un beau brouillon. En tant que spectateur on arrive à douter et à se dire qu’on est passé à côté de ce qu’a voulu offrir le réalisateur mais même en revisionnant les moments clés du film, on se dit qu’il n’y a finalement pas grand-chose à sauver. Demeure ici surtout l’ébauche d’une fresque apocalyptique qui sera enterrée parmi les plus mauvais remake existants. A dégager!

Même si saignant, ce remake reste un échec cuisant par le fait qu’il soit tout aussi confus que pauvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.