Hole (The) (2012)

The Hole

Réalisé par Joe Dante

Avec Chris Massoglia, Haley Bennett, Nathan Gamble
Pays:  États-Unis
Genres : Aventure, Fantastique, Thriller
Durée : 1 h 38 min
Année de production : 2009
6.75/10

En français appelé un film « Le trou » n’inspirerait pas confiance. Joe Dante connu pour ses films enfantins mais bourrés de magie autour du fantastique revient enfin avec un nouveau film bien sympathique. Le concept est pas mal du tout. On est face à une trappe remplie de vide, et personne ne sait ce qui s’y cache dedans nous rappelant le film de série B de 1987, The Gate.

Mais petit à petit la peur des gens va nous confronter à des frayeurs que chacun appréhendera de façons différentes. Quelques sursauts plus tard, sans être dans un film bien angoissant, on finit par se dire qu’on a passé un moment divertissant. On apprécie le film parce qu’il est à la fois léger, mais captivant. On a envie de se faire peur sans l’être vraiment.

Le petit clown au design fort réussi et animé à la sauce 80’s est un personnage qu’on aurait voulu voir plus souvent. Sa petite frimousse, ses petites mains et ses apparitions sont toutes appréciables. La dernière partie est excellente, avec le jeune adolescent qui se retrouve dans le monde où il était petit face à des meubles gigantesques et une vision totalement autre de ce que nous voyons adulte. Une retranscription un peu à la « Michel Gondry », moins son talent, vu qu’ici tout est en CGI. Ce n’est pas toujours très joli mais au niveau des mouvements et des points de vue de la caméra c’est bien vu. Tout comme la fin et son mini twist final qui nous laissera penser que tout n’est pas fini.

Le casting inconnu au bataillon s’en sort pas si mal. Haley Bennett se la joue à la Jennifer Lawrence, elle est très crédible dans son rôle comme le voisin à la petite tête blonde. Il y a que le héros principal qui fait défaut sur certains passages, j’avais le sentiment que parfois il n’y croyait pas ou qu’il faisait semblant.

Après quelques échecs, Joe Dante se résigne à nous plonger dans un film à la limite de la série B, tout en gardant son âme d’enfant et son savoir-faire des années 80. Un bon petit thriller sous le signe du fantastique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.