Housebound (2014)

Housebound

Réalisé par Gerard Johnstone

Avec Morgana O'Reilly, Rima Te Wiata, Glen-Paul Waru
Pays:   Nouvelle-Zélande
Genres : Horreur, Comédie, Thriller
Durée : 1 h 49 min
Année de production : 2014
5.5/10

Afficher l'image d'origineFaute d’avoir trouvé un distributeur en France, Housebound, film néo-zélandais, passera directement par la case DTV. Premier film de Gerard Johnstone, le film a du mal à se positionner dans un genre. Entre comédie et film horrifique, le cœur du réalisateur balance. Même si ça peut fonctionner, il aurait fallu clairement définir le cahier des charges. En effet, nous, spectateur, sommes rapidement intégré à une histoire fantomatique avec une atmosphère obscure. Mais dès lors où l’ambiance devient pesante, la dérision fait son apparition et supplante quelques scènes sous tension. Même si l’humour noir est appréciable, il n’est pas certain d’être utilisé à bon escient. Le film ne se destine pas à être une comédie et pourtant le réalisateur arrive à nous faire rire. Néanmoins jamais au bon moment, décrédibilisant totalement son film d’horreur. Aurait-il fallu garder le cap de la parodie depuis le début pour ne pas être pris à contre pied?

Cependant même si le scénario est grossier avec

l’intrusion d’un homme dans les murs
face à un serial killer qui rode dans la région, le rendu filmique n’est pas désagréable. Johnstone pousse l’investigation de la jeune femme vers de multiples fausses pistes. Les amateurs du genre l’auront déjà vu plus d’une fois avec un twist amené de façon trop singulière, mais malgré tout, on sent que le réalisateur veut bien faire. Avec ses décors bien amenés et une ambiance qui fonctionne, on espère toujours frissonner même si les sourires que l’on esquissera nous décrocheront totalement du thriller horrifique de base.

Au niveau du casting, nous aurons essentiellement des acteurs neo-zélandais avec une héroïne crédible jouée par Morgana O’Reilly. Sa maman interprétée par Rima Te Wiata semble totalement déconnectée. Un jeu volontairement à coté de la plaque ou mal interprétée, difficile à dire.  Enfin, Cameron Rhodes sous ses allures de Krueger est un des acteurs les plus flippants du film. Son jeu est parfait et apporte le frisson d’un psychopathe

à défaut d’être un fantôme
indispensable à l’intrigue.

Première réalisation honorable d’une moderne et vaseuse histoire de fantôme. Entre film horrifique et parodique, il est difficile de savoir s’il faut avoir peur ou avoir envie de rire. On se contentera un peu des deux!

5 commentaires sur “Housebound (2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.