Il est de retour (2015)

Le cinéma allemand peut aussi plaisanter d’Hitler!

Il est de retour

Réalisé par David Wnendt

Avec Oliver Masucci, Christoph Maria Herbst, Fabian Busch
Pays:   Allemagne
Genres : Comédie
Durée : 1 h 56 min
Année de production : 2015
7/10

Afficher l'image d'origineAdapté du livre satire vendu à 2 millions d’exemplaires et traduit en 41 langues, cette comédie made in Germany risque de faire grincer des dents. Et oui, Adolf Hitler est de retour. A l’instar des Visiteurs, Adolf se réveille 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale dans un parc de Berlin à quelques pas du mémorial de l’Holocauste. Le monde a évidemment bien changé depuis 1945 et l’ex-Führer, en décalage complet avec son époque devient un personnage absurde et grotesque.

Hitler n’est pas seul à constituer le film, le peuple allemand d’aujourd’hui, confronté au retour du mal absolu, dévoile un regard surprenant. Hitler continue de fasciner et fait vendre. Même en 2015, sa résurrection est vécue comme une gratification. Dans l’éventualité d’un retour de l’au-delà, cet être mauvais arriverait à devenir star de la télé aujourd’hui en faisant table rase du passé? Mais où va-t-on? Car oui, quand Adolf circule dans la ville, on lui sourit, on le salut, on l’aime bien! Alors bien entendu le public partiellement piégé sait très bien qu’il n’est pas le véritable Führer et rigole de la situation cocasse mais les réactions sont en majorité tolérantes, ce qu’Adolf n’était pas!

Si la moustache, la coiffure et ses costumes font la personnalité d’Hitler, l’acteur Oliver Masucci n’est pas toujours ressemblant. Pas une importance majeure pour sonder la question autour du retour du Führer, mais sa stature dont sa taille de plus de 10 cm de celle d’Hitler est un des points qui décrédibilisent le personnage. La moustache ne fait pas tout, même si on le reconnaît au premier coup d’œil.

La réalisation n’est pas ce qu’on retiendra du film. Entre caméra cachée et scène tournée sans rigueur, il est parfois difficile de rentrer dans le film, le regardant comme un documentaire plutôt qu’une véritable comédie. D’ailleurs, les premières images très amateurs, à la limite du sketch, ce qu’il deviendra à terme, n’aide pas à s’immiscer dans ce canular. Heureusement, le synopsis éveille notre curiosité et nous tient en sursis dans l’attente d’une franche rigolade, même si on est bien loin de cette attente. On qualifiera le film de sympa, utilisant une bonne idée, même si elle aurait mérité d’être bien plus approfondie, et peut-être plus « choc ». Cependant, la fin arrive à nous faire réfléchir face à une vérité qui est bel et bien notre présent, un lourd constat quand on critique encore notre passé.

Hitler n’est plus, pourtant il reste un certain conservationniste autour de certaines pratiques fascistes. Si l’idée peut déranger gentiment parce que le film mélange fiction et réalité, « Il est de retour » utilise un concept assez drôle qui aurait pu l’être encore plus s’il avait été plus subversif et incisif. Heil!

4 commentaires sur “Il est de retour (2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.