Ile aux chiens (L’) (2018)

L'Île aux chiens

Réalisé par Wes Anderson

Avec Bryan Cranston, Koyu Rankin, Edward Norton
Pays:  États-Unis,   Allemagne
Genres : Aventure, Comédie, Animation
Durée : 1 h 41 min
Année de production : 2018
6.25/10

Résultat de recherche d'images pour "lile des chiens"L‘expérience cinématographique à travers les contes de Wes Anderson est toujours bonne à vivre. Après que l’on adhère ou pas à son immersif univers est un autre débat mais il en reste néanmoins un réalisateur avec un véritable talent qui impose sa « patte ». L’île des chiens nous transporte dans un contexte filmique particulier par son graphisme, par ses personnages absurdes, par ses animations et ses textures d’un autre temps. C’est une petite pépite qu’on apprécie voir même si elle n’est pas toujours reluisante à nos yeux. En effet, entre longueurs irritantes, discours de style et répétitions d’un scénario bien tortueux, le film n’est pas toujours évident à appréhender.

Cette mise en narration des personnages canins offre au spectateur une intégration efficace au sein du groupe des chiens même si la forme est parfois repoussante, voir délirante. L’histoire est remplie d’influences diverses, dans ce climat totalitaire avec un spectre qui s’élargit de l’animal à l’homme. Tentant de s’échapper de la misère, de la peur ou de la maladie, un certain contexte géo-politique tente de transparaitre à travers le personnage de Kobayashi. D’où une dimension politique évidente dans cette fable moderne qui aboie sur la nécessité de la tolérance, de la solidarité et de l’acceptation de l’autre, soit autant de vertus humaines qui ont tendance à disparaitre.

Cette œuvre brute dévoile ce besoin d’affection qu’on a pour l’animal depuis qu’il a été domestiqué. Au-delà du message que constitue L’île aux chiens, on peut quand même se poser des questions sur la forme « made in Anderson », qui se cloisonne dans sa filmographie à style ultra sophistiqué et répondant à son propre univers dérogeant du cinéma lisse et conformiste. Parfois, on y entreverra un chef-d’œuvre et d’autres fois un film d’art et essai farfelu. Ici, on est entre les deux!

Wes Anderson, créateur d’ambiance, réalisateur atypique qui arrive à nous plonger dans des environnements absurdes manipulant brillamment ses thématiques. C’est particulier, c’est du Wes Anderson!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.