Indiana Jones et la dernière croisade (1989)

Indiana Jones et la dernière croisade

Réalisé par Steven Spielberg

Avec Harrison Ford, Sean Connery, Denholm Elliott
Pays:  États-Unis
Genres : Aventure, Action
Durée : 2 h 07 min
Année de production : 1989
10/10

Image associéeEn associant Sir Sean Connery, Indiana Jones et la dernière croisade devient le meilleur film de la saga, le chef-d’œuvre qu’on attendait!

Toujours sur fond de nazisme, Indiana Jones, parvient comme les épisodes précédents, à fouiller un mythe ancien et lui donner toute sa dimension en l’associant à des lieux mythiques. Il ira jusqu’à se faire signer un autographe par… Adolf Hitler! Le dépaysement est garanti grâce aux nombreuses escales d’Indy passant du Moyen-Orient à Venise.

Pendant deux films, Steven Spielberg s’est attaché à nous dépeindre un homme solitaire,  sans attaches, qui adore parcourir le monde. Ici, il redistribue les cartes en dévoilant une part de son passé et le lien qui le lie à son père dont il s’était depuis longtemps éloigné. Le duo père-fils est très drôle et devient l’une des grandes forces du film. Les dialogues sarcastiques des deux comparses donnent une tout autre dimension à Indiana, face à un père aigri et malicieux malgré lui. Si Henry Jones a tendance à rabaisser son « Junior », la position du père est toujours inconfortable et rabaissée rendant les scènes visuellement cocasses. Coiffé avec classe de son chapeau bob, le maladroit Henry Jones multiplie les bêtises, jusqu’à en détruire son propre avion, totalement détaché du drame qu’il vient de produire.

Les rebondissements se succèdent dans un scénario qui n’a rien à envier aux autres films, une réussite face à un panel d’acteurs d’exception, un scénario écrit habillement et un génie de réalisateur. Et même si le film ne conserve pas une grande mythique scène comme les précédents volets, il a le mérite d’être parfaitement rythmé, rendant le film anthologique sur sa globalité. La quête du Graal réussit à donner un souffle épique à cette aventure, qui se termine en apothéose par une série d’épreuves exceptionnelles.

Steven Spielberg a su parachever son œuvre avec élégance en créant une trilogie forte et dynamique. Du grand cinéma d’aventure!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.