Jeu (Le) (2018)

Le Jeu

Réalisé par Fred Cavayé

Avec Bérénice Bejo, Suzanne Clément, Stéphane De Groodt
Pays:  France
Genres : Drame, Comédie
Durée : 1 h 30 min
Année de production : 2018
8/10
Fred Cavayé est le réalisateur de films à succès, en particulier « Pour elle », « Mea culpa » et « Radin ! », avec Dany Boon.

Théâtralisé comme Le diner de cons ou Le prénom, Le jeu est la dernière petite pépite française réalisée par Fred Cavayé. Cette comédie dramatique est habillement introduite avec une bande de potes qui décide lors d’une soirée de se priver des téléphones. Mieux encore de faire partager des moments d’intimité à ses proches en les déposant sur la table. De ce fait, le téléphone va venir jouer les entremetteurs face aux révélations intimes qu’il emprisonne. En effet, nos smartphones, bourrés de technologie, sont devenus une préoccupation sociale souvent exposée, décriée, critiquée. Rivés sur ces petits rectangles retroéclairés, nos yeux s’ancrent dans un monde ultra-connecté et pourtant se délaissent de toute sociabilisation, devenant ici la genèse de l’intrigue du film. A la clé des moments cocasses, drôles, pas toujours évidents à négocier mais le spectateur se régale de voir la situation dégénérée.

Les personnages sont globalement tous intéressants avec chacun leur particularité et leur physique. Chaque acteur arrive à donner de l’importance à son personnage et ce ne sont pas les hôtes de la soirée qui prennent le dessus sur les autres convives. Bérénice Bejo est discrète dans un succulent rôle en toute simplicité avec la finesse qui la caractérise. Stéphane De Groodt, qui manie l’art de la langue avec un certain charisme, dont ses premières scènes amènent déjà le doute, rétorque ses répliques avec justesse. Vincent Elbaz, plus fougueux, va rendre l’histoire bien croustillante surtout en deuxième partie.

On rit jaune face au malaise qu’endurent les personnages. Avec de tels secrets, il faut être un peu « con » pour poser son téléphone sur la table, même si la pression des autres ne laisse finalement que peu d’alternative. Mais la chute finale renforcera la crédibilité de toute cette abracadabrante histoire. Fort ingénieuse, elle donne du piquant à toute cette intrigue, même si les doutes subsistent toujours. Mais vaut-il mieux parfois avoir des doutes que d’en être persuadé?

Comédie noire croustillante, bien interprétée et suffisamment animée pour pleinement l’apprécier. Prochain repas, sortez vos smartphones et jouez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.