Jigsaw (2017)

Jigsaw

Réalisé par Michael Spierig, Peter Spierig

Avec Matt Passmore, Tobin Bell, Callum Keith Rennie
Pays:  États-Unis
Genres : Crime, Horreur, Mystère, Thriller
Durée : 1 h 32 min
Année de production : 2017
5/10

Image associéeSaw où l’art de recycler une saga. Jigsaw interprété par Tobin Bell qui, même mort depuis longtemps, joue encore dans ce dernier volet et profite d’une rente de situation. Et oui, Hollywood est capable de faire revivre un personnage, même mort. John Kramer vit toujours de son œuvre à travers cette suite et comme à son habitude c’est le twist final qui nous permettra de comprendre la chronologie de l’histoire et les motivations du tueur.

Dans ce 8ème opus, l’enquête policière se mêlera aux pièges du tueur en série. Et avouons-le, seules les parties saignantes donnent de l’intensité au film. On continue à aimer la cruauté des installations avec cette imagination pour les mettre en œuvre, même si c’est nettement moins gore que les précédents films. Dès la première scène, le ton est donné et cela reste attrayant pour ce que l’on recherche dans ce genre de film. Mais 8 films plus tard, Jigsaw n’apporte pas grand-chose à la saga, si ce n’est un peu de monnaie dans les caisses de Twisted Pictures. Cependant, on enlèvera pas aux frères Spierig de mettre en scène de façon honnête toute cette mascarade.

Le mobile du tueur à enfermer ses gens pas très innocents n’est pas toujours justifié. Mais finalement tout est excuse pour torturer des gens, encore plus apprécié quand c’est une jolie brune telle Laura Vandervoort. Innocent ou coupable, ce qui reste intéressant c’est de voir comment une victime va réussir à s’en sortir dans cet Escape Game géant. Alors encore envie de jouer les voyeurs dans un nouvel opus Saw, avant de participer à un Escape Game « tendance » sur cette thématique?

Vivre ou laisser mourir. Avec ses petits enregistrements sur microphone, la petite musique thématique de la saga et quelques litres de sang plus tard, l’esprit Saw est bien présent, seule la justification de produire un énième film est à déplorer. Jigsaw n’est qu’un épisode de plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.