Eté (L’) (2018)

 

L'Eté

Réalisé par Kirill Serebrennikov

Avec Teo Yoo, Roman Bilyk, Irina Starshenbaum
Pays:  France,   Russie
Genres : Musique, Drame
Durée : 2 h 06 min
Année de production : 2018
3.75/10

Résultat de recherche d'images pour "Serebrennikov leto"Serebrennikov, assigné à domicile et exclu donc de Cannes, fait souffler un vent de rock sur la croisette. Problématique de la thématique du film, c’est qu’elle ne parle pas à tout le monde. Alors quand c’est un Whiplash qui vous souffle dans les bronches pour vous surprendre dans votre fauteuil, l’énergie insufflée par un tel film peut être puissant et surprenant.

L’été est un film bien trop intimiste et ne parlera qu’aux véritables passionnées de rock. Parce que tout d’abord, le scénario aborde la construction de groupes de rock autour de personnages emblématiques de Russie, largement ignorés et méconnus en France. Difficile de s’impliquer pleinement autour des personnages tels que Vikktor (Kino) ou Mike (Zoopark) alors que le scénario évite tout biopic narratif. Voulant rendre le produit immersif sous forme musicale et animée, le spectateur reste sur sa faim, et n’en ressortira aucunement grandi. L’été décrit une autre époque et s’efforce d’accorder le fond et la forme. De temps en temps, on est éveillé par des images animées et parfois colorées, dans un pseudo-documentaire en noir et blanc livide, histoire de rendre l’effet « clipesque » utile au service du documentaire pénible.

Il faut avoir vécu le rock des années 60 pour pleinement apprécier la construction de personnages emblématiques (et méconnus) Russes. Pour un spectateur « lambda », rien ne nous donne envie de traverser l’écran pour retrouver cette folle jeunesse rock’n’roll. Un cinéma qui aurait mérité de réécrire l’histoire du rock, ou du moins, celle d’un biopic plus formel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.