Diamant du Nil (Le) (1985)

Le Diamant du Nil

Réalisé par Lewis Teague

Avec Michael Douglas, Kathleen Turner, Danny DeVito
Pays:   États-Unis
Genres : Action, Aventure, Comédie, Romance
Durée : 1 h 42 min
Année de production : 1985
4/10

Afficher l'image d'origineSi le premier film était une aventure tout juste sympathique, cette suite franchement dispensable surfe sur le succès du premier opus sans jamais chercher à faire mieux. Pourtant avec son budget deux fois plus important, on s’attendait à une aventure plus grandiose. On reprend les mêmes, Michael Douglas et Kathleen Turner, et on recommence.

Seulement derrière la caméra réside un illustre inconnu, peu aidé par un scénario creux et sans saveur. Parfois soporifique, le film a au moins le mérite de jouer sur le dépaysement.  L’introduction se dévoile sur notre chère Côte d’azur (quand on sait que la belle-sœur de Michael Douglas est niçoise, on aurait pu espérer que les studios de la Victorine réouvrent leurs portes plus longtemps) pour basculer en Afrique du Nord dans des paysages plus arides que la Colombie, cher au premier épisode.

Si l’action est saupoudrée un peu tout le long du film, excepté la scène de l’avion de chasse qui dévaste tout, rien n’est bien mémorable. Quelques cavalcades plus tard, on s’aperçoit que le diamant n’est pas véritablement ce que l’on imagine et la déception en devient encore plus grande. L’œuvre a certainement vieilli, notre œil reste passif et finalement peu amusé.

L’immersion de Danny De Vito sonne faux, quand on sait que ce dernier était le méchant du précédent opus. Toujours clownesque, il n’apporte rien de bien profond à l’intrigue. Le méchant interprété par le sosie d’Omar Sharif alias Spiros Focás est bidon dans sa volonté à devenir le souverain despotique d’Égypte. Enfin, le couple aussi charmant qui soit ne fonctionne plus vraiment, comme si tout était acquis.

Jack l’aventurier et Joan la romancière accuse de la comparaison avec Indiana, professeur archéologue. Le cocktail détonant ne fonctionne plus, l’intrigue est insipide. Un film faible et dispensable qui ne fera qu’utiliser ses acteurs et le faite d’être une suite pour être encore dans les mémoires.

1 commentaire sur “Diamant du Nil (Le) (1985)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.