Etrange pouvoir de Norman (L’) (2012)

L'Etrange Pouvoir de Norman

Réalisé par Sam Fell, Chris Butler

Avec Anna Kendrick, John Goodman, Leslie Mann
Pays:  États-Unis
Genres : Aventure, Animation, Comédie
Durée : 1 h 27 min
Année de production : 2012
5.25/10

Plus j’attends pour faire ma critique plus ma note descend, c’est pour ça qu’il faut que je la dévoile vite, histoire de pas le passer sous la moyenne.

Autant dire que je ne suis pas du tout rentré dans le film et que je suis complètement passé à coté. L’horloge à coté de moi m’a plus intéressé. Il se veut plus adulte que les films d’animation standard (j’ai coupé la première fois pour ma fille ne sachant pas à quoi m’attendre) mais franchement j’ai ni adhéré à l’histoire de zombie, ni aux personnages aux visages atypiques. Ce faux film d’horreur » avec zombies et sorcière n’a peut être rarement été réalisé en animation mais nous laisse sur une impression de déjà vu en terme de cinéma.

La volonté de réaliser un film en pâte à modeler, image par image, est une bonne chose, surtout face à la prouesse que cela représente pour sortir une seconde de film. Mais Paranorman (traduit connement en France par L’étrange pouvoir de Norman) n’utilise pas que cette technique et intègre du CGI, ce qui casse toute la beauté de la technique. Se prendre la tête à animer de l’eau ou des nuages en pâte à modeler pour derrière animer par ordinateur un ciel, ou un fond de décor je trouve ça naze.

Et même si la technique est tout autre pour Monster House, l’histoire était bien plus fun avec cette maison qui prenait vie, et bien plus aboutie que celle de Norman. Ici, c’est très linéaire et ça ne renferme pas la folie qu’il y avait autour de Coraline, et Norman arrive même à nous agacer. La fin est elle aussi prévisible, et même si le thème autour de la peur (de l’inconnu, d’être incompris, ou des autres) est consentement là, on oubliera de l’être.

Fantômes, sorcières, morts-vivants ou spectres, Norman nous fera vivre une aventure sans âme et sans grands rebondissements, même si heureusement il ne reste jamais déconcertant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.