Mad Max 2 (1981)

WaterWorld on the Earth

Mad Max 2 : Le Défi

Réalisé par George Miller

Avec Mel Gibson, Bruce Spence, Michael Preston
Pays:  Australie
Genres : Action, Aventure, Science Fiction, Thriller
Durée : 1 h 37 min
Année de production : 1981
9.5/10

Je viens d’être happé par un des plus grands films des années 80. C’est furieusement excellent!

Après un très bon 1er opus touchant, nous voilà reparti sur une second film qui a déjà son contexte et son décor de placé… reste plus qu’à… Et George Miller a su y faire… Il nous montre une certaine violence à l’image sans pour autant choquer ni mettre de sang à tout va… il nous retire tous nos repères, il n’y a plus de ville, plus de civilisation, plus d’autorité, l’ambiance est juste remarquable (depuis il s’est assagi avec des films beaucoup plus souples comme l’excellent Happy Feet ou Babe, le cochon qui parle tout seul et qui n’a pas d’amis).

Mel Gibson est l’acteur qu’il fallait, le beau gosse touchant qui est capable rien que par sa démarche de défoncer l’écran. Et oh nostalgie de voir de belles cascades, si réelles, qui stresse rien que par le danger que s’octroient les cascadeurs, on en oublierait presque les acteurs! Ça bondit de voitures en camions, ça défonce tout sur son passage, c’est du grand art! C’est bien beau la CGI par informatique mais je crois qu’on rivalisera jamais avec un beau plan réel (même si sur le tournage et donc sur le rendu, le réalisateur à moins de contrôle qu’avec un jolie PC tout propre).

Je trouve que Waterworld c’est beaucoup inspiré du monde de Miller que ce soit sur la dégaine des personnages, les décors ou sur l’effet apocalyptique que sera (certainement) notre futur. Bizarrement ça reste des films complémentaires, voire opposé, un peu comme le yin et le yang…

Seule l’image est un peu piquée mais je pense qu’avec une belle édition HD on sera aux anges! En résumé c’est un excellent film « culte » post-apocalyptique avec ce qui est peut-être la plus grande course-poursuite de l’histoire du cinéma…

1 commentaire sur “Mad Max 2 (1981)

Les commentaires sont fermés.