Merveilleuse histoire du temps (Une) (2015)

Une merveilleuse histoire du temps

Réalisé par James Marsh

Avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Harry Lloyd
Pays:   Royaume-Uni
Genres : Drame, Romance
Durée : 2 h 03 min
Année de production : 2014
8/10

Si le film est une biopic autour du physicien théoricien Stephen Hawking sur une trentaine d’années, il ne sera qu’une excuse pour raconter une jolie romance entre deux personnes dont l’une d’entre elles va subir une dégénérescence lourde. 

Autour de sa dystrophie neuromusculaire attribuée à une sclérose latérale amyotrophique, Stephen va persister dans ses recherches autour des mystères du temps, des trous noirs et du big bang, toujours soutenu par sa femme. Au vu de sa notoriété et d’un handicap croissant dont la perte de sa voix en 1985, il va s’atteler à écrire le plus grand best-sellers du Sunday Times avec Une brève histoire du temps. Ce « temps » qui sera à la fois le thème de son mémoire, celui qui le rendra de plus en plus statique et surtout celui qui rythmera le reste de sa vie, celle qui était supposée s’arrêter prématurément.

Si on pense immanquablement au Scaphandre et le papillon, le réalisateur James Marsh réussit ici à hisser cette histoire, davantage par la vision du couple à travers ses recherches, que par son handicape. Sans accentuer le côté pathos et le misérabilisme qui gravite autour du personnage, la dimension dramatique est juste. Après 120 minutes de film, on aurait voulu en connaitre plus sur ce personnage atypique qui marquera le monde scientifique du siècle dernier. Mais la volonté du réalisateur est de conserver une belle histoire même si elle s’estompera après 25 ans de mariage pour des raisons que nous comprenons totalement. Ce qui ne sera pas dit, sont les affaires de maltraitance de la part de sa seconde femme qui dénote totalement de la romance mise en œuvre jusque là.

Eddie Redmayne est Stephen Hawking. Un rôle sublimé par l’acteur qui se métamorphose totalement dans son personnage. Sur certain plan, nous sommes déconcertés de voir la ressemblance de l’acteur avec le scientifique. Quand on regarde les photos de mariage, on se dit qu’il y a eu un sacré travail de métamorphose autour des mimiques de l’acteur. Un oscar bien mérité pour le jeune Redmayne. Et dire que c’est la même personne qui joue un des plus mauvais méchant de l’histoire du cinéma avec son ignoble performance de Balem Abrasax dans Jupiter. Felicity Jones, aussi belle soit-elle, incarne une épouse avec franchise, pleine de vie et d’amour. La photographie aidant, le couple est juste édifiant et leur complicité est merveilleuse. Quand on connaît l’humaniste que par ses parodies autour de la science dans des séries comiques (Big bang theory, Les Simpsons, Star Trek), on est surpris de connaitre un peu plus sa vie privée au travers de cette romance exceptionnelle.

Au delà de l’histoire incroyable de ce célèbre physicien, aussi passionnante que brillamment mis en scène, sans être larmoyant, le réalisateur s’attelle à nous faire entrapercevoir la réelle souffrance d’un homme prodigieux qui connaitra le véritable amour et tout l’espoir qui en résulte. Un espoir qui contaminera le spectateur.

5 commentaires sur “Merveilleuse histoire du temps (Une) (2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.