Merveilleux magasin de Mr Magorium (Le) (2007)

Le Merveilleux Magasin de Mr. Magorium

Réalisé par Zach Helm

Avec Dustin Hoffman, Natalie Portman, Jason Bateman
Pays:   Canada,   États-Unis
Genres : Comédie
Durée : 1 h 30 min
Année de production : 2007
6.5/10

Bienvenue dans le monde imaginaire de Mr Magorium! Même si l’idée séduisante de rentrer dans un magasin animé par de multiples jouets, à défaut de mal digérer l’afflux de couleurs, est aussi absurde qu’enchanté, le film reste une œuvre inachevée. C’est dommage car il a le mérite de captiver son spectateur par un monde féérique coloré et innovant, mais dès lors où le générique final fait son apparition, on reste sur notre faim. On nous laisse en suspens dans un magasin qui a enfin trouvé sa luminescence et qui avait de quoi dévoiler sa pleine puissance. Au final, on est confronté à un scénario qui manque cruellement de consistance et de rebondissement nous laissant penser qu’il a été fini à la hâte.

L’intrigue reste simpliste, très marshmallow et remplie de fraicheur. Avec son attitude singulière, nous côtoyons un propriétaire lunaire et attachant, âgé de 243 ans, interprété joliment par Dustin Hoffman, même si ses mimiques semblent pas toujours naturelles. De l’autre côté du comptoir, nous avons la jolie Natalie Portman, qui ne brillera pas ici dans son plus grand rôle, mais qui dévoile une certaine émotion et estime pour son patron qui rend le duo agréable. L’introduction du comptable idéalement interprété par le discret Jason Bateman permet de mettre en exergue le sérieux du personnage et la fantaisie débridée du magasin provoquant quelques agréables moments. L’inventivité et les drôleries sont constantes, c’est un pseudo-monde du Dr Seuss que nous retrouvons mêlée à l’extravagance de Toys (1992) de Barry Levinson, qui aurait mérité un approfondissement un peu plus dans la longueur.

Fable affectueuse puisant sa force dans un conte fantastique aux couleurs foisonnantes et aux décors extravagants, l’œuvre de Zach Helm montrera cependant ses limites par son scénario naïf et imparfait  nous laissant penser qu’il a été amputé sur sa fin, anéantissant toute la magie jusque-là dévoilée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.