Minuit à Paris (2011)

Compétition officielle
Afficher l'image d'origine

Minuit à Paris

Réalisé par Woody Allen

Avec Owen Wilson, Rachel McAdams, Kurt Fuller
Pays:  Espagne,   États-Unis
Genres : Comédie, Fantastique, Romance
Durée : 1 h 40 min
Année de production : 2011
6.5/10

On serait étonné de ne plus voir Woody Allen à Cannes, vu que le réalisateur « intemporel » a pris ces dernières années son abonnement sur les marches rouges. Mais voilà à devenir une machine à film malheureusement la magie n’opère pas toujours comme avant. Le réalisateur nous livre un film assez mineur sur sa filmographie, qui reste original sur le fond mais qui malheureusement ne surprend pas et nous délaisse de toute émotion, là où il a eu tapé fort il y a quelques années.

Dès le départ du film, on nous dévoile Paris avec tous ses clichés. On se balade à travers une ville de lumière, une capitale qui fait rêver, l’image est sublime, c’est très poétique mais il manque un ingrédient pour le sublimer, surtout après une 41ème réalisation. La rose pourpre du Caire, réalisé par le bonhomme il y a déjà un quart de siècle innové plus dans son genre fantastique. Même si ici l’acteur ne sort pas de l’écran, il passe dans un monde parallèle dans le passé sans nous convaincre, sans vraiment nous faire rire. Les visiteurs le faisaient bien mieux. Heureusement Owen Wilson s’en sort toujours bien avec un rôle plein de mimiques et de surprises, et reste agréable à suivre. Niveau casting on a les fameuses scènes de la première dame de France. Carla baragouine ses quelques mots d’anglais, ca restera pas dans les mémoires, mais le clin d’oeil est toujours agréable à découvrir. Marion Cotillard est très absente, voir même inexistante, y a même pas lieu d’en parler. L’effet surprenant est la présence de Gad Elmaleh, une bonne surprise (enfin surtout pour le comédien), jouant le détective Tisserant avec justesse, même si il est difficile de voir le show-man hors de la scène. Film frais, sans prise de tête mais loin d’être à l’apogée de la filmographie de Woody qui traine la patte en voulant sortir un film par an pour la sélection Cannoise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.