Mondwest (1973)

Mondwest

Réalisé par Michael Crichton

Avec Yul Brynner, Richard Benjamin, James Brolin
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Drame, Horreur, Science Fiction, Thriller, Western
Durée : 1 h 28 min
Année de production : 1973
7/10

En l’an 1983, Delos, un parc d’attractions, permet aux visiteurs de se retrouver à l’époque de leur choix (romaine, médiévale ou conquête de l’Ouest), au milieu de robots… presque humains. L’idée est très bien avancée et originale malheureusement le film ne se cantonnera que sur le monde de l’Ouest, tout en montrant des images du monde médiévale qui n’apporte absolument rien à l’histoire et enfin on ne découvrira aucune image du monde romain.

Michael Crichton passe derrière la caméra et ca fait rêver… mais pas tant que ça. Même si son scénario tient la route, il manque un certain nombre d’élément pour que son film soit parfait. Plein de petits défauts sont parsemés que ce soit sur le rythme, ou sur les petites coquilles comme la cagoule ignifugé ou les vêtements qui ne brulent pas pour le cow-boy-robot. Heureusement Yul Brynner renforce le film grâce à son interprétation, même si elle ne parait pas toujours juste dans sa démarche qui restera ni humaine, ni robotisé (il est encore loin le temps du T-800). Mondwest illustre la perfection erronée d’une technologie fragile qui cache en réalité un cauchemar. Malheureusement le cauchemar n’est pas assez soutenu, pas assez noir, pas assez glauque. Yul Brynner et ses yeux hypnotique et brillant restera à jamais un personnage inquiétant mais loin d’être le robot qui va effrayer le monde (il faudra attendre 12 ans plus tard). Quant à James Brolin, c’est étonnant de voir une telle ressemblance avec Christian Bâle.

Mondwest reste un film clef dans le monde du cinéma d’anticipation qui a certainement fait rêver les adolescents des années 70, comme nous avons rêvé d’un monde ressemblant au film Class of 1999 dans les années 90. Malheureusement il a pris une belle ride mais reste toujours agréable a regarder même si il lui manque un coté plus obscure. Le film assez court puisqu’il dure 90 minutes, passe extrêmement vite. Mais le plaisir continuera prochainement puisque j’ai la suite du film à voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.