Nerve (2016)

Nerve

Réalisé par Ariel Schulman, Henry Joost

Avec Emma Roberts, Dave Franco, Emily Meade
Pays:   États-Unis
Genres : Crime, Thriller, Aventure
Durée : 1 h 36 min
Année de production : 2016
7.75/10

Afficher l'image d'origineNerve sous son apparence de thriller pour adolescents cache bien son jeu, pour révéler une réflexion sur l’extrême danger des jeux connectés. Depuis quelques années, les défis se multiplient sur internet mais parfois on a du mal à comprendre les motivations de certains à braver le risque pour y acquérir un succès qui ne sera de toute façon qu’éphémère! Nerve décrit habilement toute cette machinerie face aux réseaux sociaux qui sont devenus le quotidien de beaucoup. Cette façon malsaine de certains individus à s’exposer sur la toile pour se sentir importants, pendant que de l’autre côté, il y a ceux qui se nourrissent avec un plaisir malsain des malheurs de la première catégorie.

Une alchimie entre l’utilisateur et le spectateur qui ne fera qu’amplifier cette désillusion du succès, celle qu’endura notre héroïne. Là où le film est intelligent c’est dans la progression des défis qui n’interpellera jamais notre jolie tête blonde, Vee. En tant que spectateur, on se doute que tout va aller trop rapidement et qu’elle ne pourra plus contrôler sa destinée, happée par l’inertie de cette autoroute connectée face à une certaine faiblesse d’esprit. L’ambiance néo-contemporaine est satisfaisante, les inserts numériques accrochent le spectateur et le rythme est prometteur et relativement plaisant. Nerve se présente d’ailleurs un peu comme The Game, actualisé aux mœurs et technologies de notre époque, là où les gens se ruent sur des Pokémons virtuels dans les coulisses de notre planète.

Au casting, la nièce de Julia Roberts n’est pas si mal avec son joli minois, même si elle manque un peu de charisme et de teneur dans un premier rôle. Interprétant Vee, une fille simpliste et niaise, elle ne sera malheureusement pas toujours crédible face à son ascension dans le jeu un peu rapide et une assurance un peu trop superficielle. Accompagné du frère de James Franco, le beau gosse attendrissant et à l’écoute de sa partenaire, va développer un duo finalement attachant. Enfin, la bande originale de Rob Simonsen s’appuie efficacement sur les images des deux réalisateurs Schulman et Joost et rend l’œuvre finalement cohérente. Un petit film au petit budget de 20$, sans prétention mais à la morale bien établie. Alors êtes-vous joueur et voyeur ?

Nerve est un film intelligent sur les déroutes des défis connectés, nous interpellant sur les dangers des réseaux sociaux. Nerve, non dénué de défaut, développe un divertissement à la morale bien construite. Quelles seront les prochaines inquiétudes à avoir face à la réalité virtuelle?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.