Overlord (2018)

Overlord

Réalisé par Julius Avery

Avec Jovan Adepo, Wyatt Russell, Mathilde Ollivier
Pays:  Canada,   États-Unis
Genres : Horreur, Guerre, Science Fiction
Durée : 1 h 50 min
Année de production : 2018
6/10

A l’origine lié à l’univers de fiction Cloververse, puis détaché de la saga, Overlord est un produit filmique sympathique mais qui semble avoir un gout d’inachevé, comme si on avait étiré un court-métrage pour le promouvoir sur grand écran. C’est grâce au soutien de J.J. Abrams que le film a une certaine visibilité. Sans lui le film aurait fini dans le registre des séries B méconnues.

Avec une lumière chaude et contrastée, les plans de guerre sont globalement intéressants. Incisives, les balles fusent et les explosions de couleurs orangées explosent pour venir colorer le sombre paysage de ce champ de bataille. Le problème c’est que le film a du mal à s’installer. Il faudra attendre près d’une heure pour voir la mutation du scénario avec l’arrivée d’étranges militaires.

Image associéeOn sait ô combien les expériences nazies ont été affreuses durant la seconde Guerre Mondiale. On n’est finalement pas étonné de voir arriver des super-soldats se battre pour faire valoir leur supériorité. On est juste frustré de ne pas en découvrir assez et de sentir que le réalisateur n’assume pas totalement son détournement de genre en gardant une certaine réserve dans la cruauté de ses créatures. A peine sortie du bunker, la fin s’installe, nous laissant l’envie de continuer l’aventure avec les cruels nazis.

Impressionnant mais jamais terrifiant, le spectateur aurait apprécié en voir plus. Scinder quelques longueurs pour les retranscrire dans le gore et l’horreur aurait été plus judicieux pour rendre l’œuvre plus divertissante, au mieux être véritablement terrorisante. C’est un bon long court-métrage qui aurait valu d’être un peu plus étoffé et approfondi pour être excellent. Dans le paysage du 7ème art, c’est un film qui sera vite oublié, sans parler de son casting un peu trop pâle.

Overlord est un divertissement tout juste correct souffrant d’imperfection scénaristique et d’insuffisance horrifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.