Paddington (2014)

Paddington

Réalisé par Paul King

Avec Nicole Kidman, Peter Capaldi, Ben Whishaw
Pays:   Royaume-Uni
Genres : Comédie, Familial
Durée : 1 h 35 min
Année de production : 2014
7/10

Pas spécialement convaincu par l’affiche du film, c’est de nouveau ma fille qui m’a poussé à voir Paddington durant les vacances. Et je dois dire que je suis assez surpris du résultat.

Pour revenir aux origines. L’ours Paddington est un ours de fiction créé par l’écrivain britannique Michael Bond qui se retrouva dans une série de 23 livres écrits de 1958 à 2012. Inspiré d’un ours en peluche qu’il avait offert à sa femme pour Noël en 1956, l’ours voit le jour au cinéma qu’en 2014, alors qu’il avait déjà semer la terreur dans 3 séries du Canada aux États-Unis en passant par la Grande-Bretagne.

Le concept de cette comédie nous fait pas mal penser aux comédies du type Chris Colombus. Basé sur les catastrophes en chaine, le petit ours même si adorable va devenir une vraie tornade. Partant d’une petite étourderie, Paddington sans le vouloir dévaste absolument tout sur son passage. Sa personnalité et sa façon de s’exprimer tout en élégance ne présage pourtant pas toutes ses étourderies qui ont la volonté de nous faire sourire, et ça marche! Pourtant dès le début il est difficile de nous faire avaler la pilule avec cet ours parlant capable de se débrouiller seul au beau milieu de la population. Paul King développera ses personnages par des singularités plutôt que par du conformisme. Le scénario n’abordera jamais l’aspect totalement absurde de cet intrus en pleine initiation au sein de la grande ville Londonienne. Personne n’est choqué, pas besoin de se justifier et finalement, nous spectateur, on s’en fait une raison.

La narration est fluide, la mise en scène coloré et sympathique est bien pensée. On appréciera des petites trouvailles telle la mise en place des personnages dans leur habitat à travers une maison de poupée. Certains trouveront l’ajout dans une comédie enfantine d’une grande star, telle Nicole Kidman, ridicule. Personnellement j’ai trouvé la participation en Cruella 2.0 très honorable. Elle se prend pas la tête et semble prendre son rôle avec humour. Ca fait aussi du bien de voir des acteurs de se détacher de leurs rôles sérieux ou dramatiques. Tout n’est  évidement pas drôle. Même si le père de famille semble avoir un visage sympathique, sa performance très correct semble parfois déraper et devenir risible surtout quand ce dernier se retrouve déguisé en femme de ménage, dragué par un agent de sécurité. Mais faut aussi regarder le film avec des yeux de grands enfants pour apprécier à sa juste valeur ce Ted version témoin de Jéovah.

Un film qui nous fait penser étrangement aux gags d’Hanna Barbera dont la version live du trublion Yogi. C’est mignon, amusant et attendrissant.

3 commentaires sur “Paddington (2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.