Pentagon Paper (2018)

Pentagon Papers

Réalisé par Steven Spielberg

Avec Meryl Streep, Tom Hanks, Sarah Paulson
Pays:  États-Unis
Genres : Drame, Histoire
Durée : 1 h 56 min
Année de production : 2017
4.5/10

Image associéeRares sont les Spielberg ennuyeux, mais avec son contexte géopolitique et sa trame sans grande envolée, Pentagon Paper est un douloureux sentier dévoilant une histoire vraie scénarisée sans saveur. On suit une potable intrigue d’un journal qui veut publier des documents ultras confidentiels au nom de la liberté de la presse. Une liberté d’expression qui a évolué et fait partie intégrante de notre évolution et qui pourtant se retrouve banalisée dans une histoire qui oublie d’être captivante, à défaut d’être historique. Le Watergate dévoilé un an plus tard quant à lui a bien eu plus d’impact dans la société et dans le cinéma actuel. A croire que le « Pentagon Paper » est soit peu intéressant, soit pas assez bien amené pour totalement s’imprégner de son importance.

En effet, ici on ne se sent jamais impliqué dans l’histoire du film. Un documentaire sur le sujet aurait été bien plus pertinent que ce long métrage, balançant du champ-contre-champ classique et des répliques pompeuses qui nous feraient presque penser que Tom Hanks vient faire plaisir à tonton Spielberg sans véritablement s’engager dans la production. Et pourtant comment dire du mal du plus grand acteur de sa génération! Il fait son boulot de narrateur, sait mettre son physique en avant dans un beau costume trois pièces mais sa performance est loin d’être mémorable. Meryl Streep, elle non plus, n’est pas bien plus captivante. Interprétant Katharine Graham, considérée comme l’une des femmes les plus puissantes d’Amérique, directrice de la publication du Washington Post, on a du mal à voir toute sa force et prises de décisions. Elle manque de charisme, même si on ne doute pas que l’héroïne réelle a du en avoir pour s’imposer dans sa tâche. Pourtant sur une vendetta politique de cette importance sur l’implication des États-Unis au Vietnam qui a dû faire trembler le pays à l’époque, on aurait apprécié de vibrer au rythme des révélations du film. Ou alors, on est tellement loin de cette volonté de vérifier ses sources, dans un monde où le président U.S déballe lui-même ses informations sur Twitter, loin de la crédibilité journalistique de l’époque, que le film se veut finalement presque trop « rétro ».

Tout comme son dernier film académique Lincoln, Pentagon Paper est bavard, décevant et surtout le spectateur en ressort historiquement pas assez grandi. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.