Perfect Mothers (2013)

Perfect Mothers

Réalisé par Anne Fontaine

Avec Naomi Watts, Robin Wright, Xavier Samuel
Pays :  France,   Australie
Genres : Drame
Durée : 1 h 51 min
Année de production : 2013
6.5/10
Adaptation du roman Les Grands-Mères de Doris Lessing, Anne Fontaine réalise un film agréable sans faire de grande vague pourtant sur un sujet faussement transgressif. Dans un décor de carte postale, les deux femmes jouées par Naomi et Robin vont jouer avec leurs fils respectifs avec les incidences de l’adolescence qui vont en découler.
Les deux femmes partenaires et complices à l’écran accompagnent les garçons dans leurs propres jeux entre séduction et sensualité. Et quand un couple se forme, l’autre ne peut s’empêcher de faire de même. Tout est de connivence, parfois faussé par les gestes de l’autre, mais les couples avancent de pairs, au risque d’en voir se détacher un sans que l’autre le veuille. Mais l’emprise de la maturité sur les jeunes est forte, l’amour maternel est bien là, on vie au rythme des vagues leur belle histoire d’amour. Mais on sait que la jeunesse n’est pas éternelle, que ce soit pour les mères qui verront leurs corps changer – Naomi Watts nous le fait ressentir même si elle a rien a se reprocher – ou les fistons qui seront immanquablement un jour attirés par la jeunesse de leur temps.
Le calme plat se fait un peu trop ressentir, pourtant l’amour est mis en jeu mais on sent que les mères veulent préserver leurs enfants comme la réalisatrice veut préserver son spectateur. Il aurait été judicieux qu’Anne Fontaine nous tiraille un peu plus lorsque la corde casse car il est dommage de voir que la dernière partie pourtant renversante aux yeux des nouvelles femmes ne déraille pas plus fortement. Là nous sommes que spectateur, pas assez investit dans la relation et le constat tombe finalement trop facilement.
Faussement malsain et dérangeant, on plonge facilement dans de magnifiques images au « sein » de deux mamans – et fils – mais il manque immanquablement le coté fataliste et torturé de la relation ambiguë qui se dessine avec douceur durant toute la durée du film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.