Petits mouchoirs (Les) (2010)

Copains pour toujours

Les petits mouchoirs

Réalisé par Guillaume Canet

Avec François Cluzet, Benoît Magimel, Jean Dujardin
Pays:  France
Genres : Comédie, Drame
Durée : 2 h 34 min
Année de production : 2010
8/10

Un film de pote bien agréable qui fait passer un bon moment. La première scène avec Jean Dujardin est assez bluffante niveau réalisation. En effet, si on remarque bien c’est un plan séquence qui part de la boite de nuit, qui suit Dujardin vers la sortie, jusqu’à le suivre en scooter à travers Paris jusqu’au drame. On passe d’un moment animé dans la boite de nuit à la scène calme, et fluide sur la route, ce qui fait pas mal monter l’angoisse de l’accident qu’on imagine assez rapidement. A ce moment là, on imagine déjà la fin, mais on se laisse porter par cette bande de potes qui vont en vacances chaque année au même endroit et qui essaye de continuer leur rituel même à la suite de l’accident d’un de leur pote. C’est cruel mais comme on dit la vie continue…

Le film se centre beaucoup sur les rancœurs des uns et des autres vivant en collocation, chose pas toujours évidente, même en vacances. Malheureusement on ne vit pas assez de moment de bonheur et de franches rigoles si ce n’est la scène d’archive avec Dujardin déguisé, ou les scènes de glissades en bouée tiré par le bateau qui font passé un bon moment. Chaque personnage est bien amené, chacun à sa personnalité, ses soucis et ses secrets. François Cluzet, le plus chiant, nous dévoile avec justesse son caractère de chieur maniaque. Benoit Magimel, sensible à souhait m’a bien bluffé. Gilles Lelouches, que j’apprécie de plus en plus à un personnage aussi agaçant que vulnérable. Marion Cotillard brille dans son coin, avec un moment touchant à la fin. Jean Dujardin fait peur, c’est du bon boulot de maquilleurs. Seul Laurent Lafitte est assez mauvais dans son genre, mais on l’oublie face au coté de ses amis.

Si on ne rentre pas dans le délire « des vacances en amis », le film peut devenir vite long, chiant et synonyme de série de l’été made in TF1. Pour ma part j’ai apprécié cette virée dans le Sud-ouest, nous montrant un beau paysage, méconnu pour ma part et des personnages haut en couleur avec une B.O qui reprend d’excellents morceaux de musique. Même si la fin se veut être un tire larme, on arrive à avoir la gorge nouée pour un personnage qu’on ne voit pratiquement pas et avoir de la sympathie pour cette belle bande de copains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.