Pivellina (La) (2010)

La pivellina

Réalisé par Tizza Covi, Rainer Frimmel

Avec Patrizia Gerardi, Tairo Caroli, Walter Saabel
Pays:  Autriche,   Italie
Genres : Drame, Étranger
Durée : 0 h 00 min
Année de production : 2009
4/10

Faut-il avoir du talent pour entrer dans la cour des grands de la quinzaine des réalisateurs? Après une rétrospection de deux heures sur l’histoire de la Quinzaine sur ses 42 dernières années, j’ai enchainé avec un film Italien récemment sorti en France. La Pivellina est une fiction très proche du documentaire inspiré de faits réels. Les réalisateurs ont fait suivre le cours de leur histoire (on ne peut pas parler de scénario) en fonction de l’attitude ou des réactions de la petite fille qui n’est aucunement dirigée (ou en tout cas ça en à pas l’air).

Les seuls moments exaltants sont finalement cette spontanéité dans les réactions de la petite « Aia ». L’histoire est très linéaire, sans grande esbroufe. Les personnages sont naturels (pour des amateurs), on partage uniquement une bride de la vie d’une femme qui trouve une petite fille abandonnée. Mais quel est l’intérêt pour le spectateur de voir la vie de cette femme méconnue sans grande histoire, faisant partie d’un groupe de gens du voyage, et qui partage certainement un moment de vie inoubliable, mais malheureusement qui ne porte pas d’intérêt a être raconté, ou en tout cas pas de la sorte. La fin ouverte, sans bande son, peut amener le spectateur a réfléchir, à se faire sa propre fin, c’est un moment touchant, et il était nécessaire pour finir ce film.

Sobre, voir trop sobre. Un film assez plat qui manque de piquant. Une œuvre qui laisse espoir à tout jeune réalisateur de finir un jour sur les marches de Cannes. Merci la Quinzaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.