Pris au piège (2017)

Pris au piège

Réalisé par Álex de la Iglesia

Avec Mario Casas, Blanca Suárez, Carmen Machi
Pays:  Argentine,   Espagne
Genres : Horreur, Thriller, Comédie
Durée : 1 h 40 min
Année de production : 2017
5.25/10

Beaucoup moins inventif sur ce film, Alex de la Iglesia arrive à nous décevoir dans un huis clos intéressant mais qui s’essouffle dès la moitié du film. Nous nous étions habitué avec ce réalisateur au mélange des genres. Et même si l’humour noir parfois fait surface, le film s’ancre dans un genre unique avec un thriller qui n’hésitera pas à dénoncer la cruauté de l’instinct de survie.

Sous ses airs crasseux à la photographie contrastée dévoilant les odeurs nauséabondes du bar et de ses égouts, le réalisateur arrive aussi à mettre en avant toute la laideur humaine. Il joue avec la peur, la paranoïa et de l’individualisme de l’espère humaine lorsqu’il s’agit de sauver sa peau.

Pourtant, jamais on ne comprendra ce qui se trame à l’extérieur. Bloqué, isolé, nous sommes spectateurs d’un fléau qu’on ne vit qu’à travers les survivants du bar. L’histoire est pour cela intrigante alors que peu d’éléments se dévoilent. Tout est porté sur la psychologie des personnages, qu’on aime voir débattre ou tout simplement se dénuder telle la plantureuse Blanca Suarez. Malheureusement, on s’impatiente trop vite de comprendre les enjeux et dès lors où on découvre la fin on reste consterné par la faiblesse de la conclusion. Ouverte, sans saveur, peu terrifiante, on reste las d’avoir été balloté au travers du regard de différents personnages parfois stéréotypés.

Désespérément lucide sur l’humanité, Alex de la Iglesia réalise un thriller tout juste intéressant mais surtout bien loin des œuvres atypiques aux mélanges de genres qu’il a su si bien réaliser par le passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.