Profs (Les) (2013)

Les profs

Réalisé par Pierre-François Martin-Laval

Avec Christian Clavier, Isabelle Nanty, Pierre-François Martin-Laval
Pays:  France
Genres : Comédie
Durée : 1 h 28 min
Année de production : 2013
3/10

Quand on regarde une adaptation d’une BD qui tourne autour de l’enseignement, il faut s’attendre à des forts clichés. Le film ne s’en détournera pas mais punaise y avait matière à se moquer de la profession par le rire et non par le ridicule. Parce que là que ce soit les personnages ou l’histoire c’est naze. Pourtant venant de Pierre-François Laval dit PEF, on s’attend à du rire qui fait mouiller les yeux. Son humour est souvent décalé et stupide mais là ca ne transpire pas du tout le PEF mais à de la comédie du Splendide, 30 ans plus tard.

Aucune émulsion ne se fait entre les enseignants, pourtant la communauté est réputée pour avoir quelques casseroles. Qu’on nous bassine avec les grèves, les bons à rien et la pédologie ratée de l’éducation nationale c’est bien mais autant utiliser cette réputation pour faire valoir une histoire intéressante et drôle.

Parce que si on y regarde d’un peu plus près, on a le croulant Christian Clavier, vieil hippy qui s’en fout de tout. Je l’aime bien le Christian, mais il apporte quoi de conséquent dans le film si ce n’est poser les pieds sur la table? Puis la soit disant bombe jouée par Stéfi Celma, bon et bien quand on joue une bombe faudra déjà faire rêver, là ce n’est pas le cas. Et puis la performance va avec. PEF, où sont tes cris stridents, ton chapeau à clochettes? Là en Napoléon tu es pas drôle et me dit pas « C’est même pas vraiiiii! ». Trop fine fleur au fusil c’est nul et surtout on s’en fout de la relation avec la prof qui semble normale. Y a Isabelle Nanty, que ce soit par le physique ou par son franc parlé anglo-français qui arrive à nous faire sourire. Ce genre de petit bout de femme qu’on a eu en prof avec un look atypique. Et y a Arnaud Ducret le prof de sport qui s’en bien. Il balance de la réplique, ça fuse bien et ça fait rire. Le genre de prof pas facile mais qui par son humour nous pousse à le faire vite péter un câble. Mais le pire de tout c’est le jeune joué par Kev Adams. Son rôle est absolument pas crédible, son age ne colle pas du tout avec la vie d’un lycéen. Et puis se mettre toujours en avant comme il le fait ça me gonfle. Je n’aime pas son humour et son malheureux talent de comédien à arriver à faire capoter la totalité des situations. On a l’impression de revisiter sa série Soda.

Ah l’humour français, quand c’est bien écrit ça passe, mais là c’est assez catastrophique et j’en suis encore plus déçu au vu du milieu qu’il décrit et de ce que j’en connais. Ca me fait de la peine de voir que PEF n’arrive pas à utiliser son humour au service d’un bon scénario. Cependant tout n’est pas perdu pour lui, il a signé pour faire la suite après avoir fait quand même 4 millions de spectateur avec celui-ci. Les blagues sur les profs seront quoi qu’il en soit éternel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.