Qui a peur de Virginia Woolf? (1966)

Qui a peur de Virginia Woolf ?

Réalisé par Mike Nichols

Avec Elizabeth Taylor, Richard Burton, George Segal
Pays:  États-Unis
Genres : Drame
Durée : 2 h 10 min
Année de production : 1966
3.5/10

Résultat de recherche d'images pour "qui a peur virginia woolf"Parfois il existe des classiques auxquels on n’adhère pas (ou pour lesquels on passe à côté!). Viriginia Woolf aux critiques élogieuses se trouve être une de mes grandes déceptions cinématographiques, pourtant dans une des plus belle époque teintée de noir & blanc.

Même si on reconnaît de nombreuses qualités au film, entre mise en scène soignée et jolie photographie, le reste est assez insoutenable durant la totalité du film, soit plus de 120 minutes. Voyeuriste, on a l’impression de partager une mauvaise soirée avec deux individus bourrés qui s’engueulent et avec qui on ne partage aucun sujet. Quatre ivrognes déballent leurs rancœurs, leurs frustrations, leurs fantasmes et leur haine. On contemple médusé le couple se lancer d’interminables tirades d’alcooliques. Les personnages sont très antipathiques et du coup, on ne s’y attache pas du tout.

Pourtant oscarisé, Elizabeth Taylor est ultra agaçante. Gueularde, forte et sans finesse, les insultes fusent et on ne comprend pas la position de l’autre couple à rester dans cette soirée malsaine. Le jeu d’interprétation est d’une justesse et d’une férocité évidente mais il est difficile de s’impliquer émotionnellement dans le film. Même si un côté malsain et glacial arrive à nous questionner sur le malêtre du couple, l’ennui nous gâche l’analyse des tirades. Sujet de controverse pour l’époque, l’intrigue aux dialogues cru se loge dans une certaine « normalité » du monde d’aujourd’hui.

Mélodramatique, noir, cynique, long et bavard, une brève de comptoir, pourtant oscarisé, mais difficilement accessible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.