RRRrrrr!!! (2004)

Ça va être tout noir! Ta gueule!

RRRrrrr!!!

Réalisé par Alain Chabat

Avec Marina Fois, Gaëlle Cohen, Maurice Barthélémy
Pays:  France
Genres : Comédie
Durée : 1 h 38 min
Année de production : 2004
7.25/10
Résultat de recherche d'images pour "RRRrrr"Une revision toujours aussi drôle et créative de la part d’un Chabat en grande forme accompagné de la troupe de Robins des bois toujours aussi décalée et siphonnée.

Il n’a fallu que quelques mots du narrateur au début du film pour me faire rire aux éclats. Dès lors où l’on analyse chaque tirade du film, on en rigole à se décrocher la mâchoire, face à une équipe de scénaristes habiles à la recherche du meilleur (ou du pire) jeux de mots!. Même si on n’aime pas l’humour Canal +, qui est au sommet du gouffre de la nullité* (*ceci est un compliment!), difficile de ne pas sourire au risque de rester hermétique à tout humour.

Ça débite et ça déboite dans tous les sens. Certes il y a des moments très (trop) lourd mais on rigole des situations absurdes et bien pensées, même s’il faut être conscient qu’on est face à un humour bien particulier. Des répliques sont déjà cultes et le scénario con comme la lune fonctionne à merveille avec un casting extraordinaire de la belle époque du Burger Quizz! On a la primeur d’avoir des grands noms du cinéma comme Jean Rochefort ou Gérard Depardieu. Les comédiens sont pleinement impliqués. Pierre-François Martin-Laval et Jean-Paul Rouve sont très drôles, Maurice Barthélémy et Marina Foïs aussi. La réalisation est très bien faite. Les décors sont jolis et les animaux, qui ne sont absolument pas réalistes (volontairement), ajoutent beaucoup à l’humour. Fallait y penser aux poulmouth, vermouth, et chatmouth…

L’imagination de Chabat est débordante, la réalisation bien maîtrisée avec des effets sympathiques! A l’instar des ZAZ (Zucker, Abrahams & Zucker), c’est le genre de long-métrage dans lequel on découvre toujours des éléments nouveaux dès que l’on revoit le film. Œuvre à prendre au 7ème degré, même s’il y a une petite perte de vitesse dans l’humour en fin de film. C’est bien pensé, c’est bien Chabat! Même l’édition DVDmouth a eu les soin de son réalisateur et devenu gage d’originalité!

Estampillé « humour débile ». A voir dans de bonnes conditions de « délirium ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.