SOS Fantômes (1984)

S.O.S. Fantômes

Réalisé par Ivan Reitman

Avec Bill Murray, Dan Aykroyd, Sigourney Weaver
Pays:   États-Unis
Genres : Action, Comédie, Fantastique, Science Fiction, Familial
Durée : 1 h 50 min
Année de production : 1984
7.25/10

Idéaliser un film de notre jeunesse n’a pas toujours du bon lorsqu’on le revoit 30 ans plus tard. Cette comédie fantastique, emblématique des années 80, réalisé par Ivan Reitman ne procurera pas la nostalgie tant attendue, peut-être parce qu’il n’a jamais été mon film de chevet étant gamin.

Pourtant entre Rick Moranis totalement barge dans son personnage lunaire (cas non isolé dans sa filmographie), Bill Murray attachant, le très bon Dan Aykroyd ou Sigourney Weaver totalement possédée, nous basculons dans une autre époque avec des personnages haut en couleur. Sans oublier la musique culte de Ray Parker Jr qui en devient une attente tout le long du film. Dès lors où les premières notes retentissent, on est finalement heureux de revivre l’aventure même si cela ne fonctionne pas toujours faute à un rythme inégal et un manque total de cohésion.

C’est très fun, les personnages sont attachants mais j’avais un souvenir de chasse aux fantômes bien plus intenses. Que ce soit avec le fantôme glouton (hommage à John Belushi qui devait jouer dans le film) ou le « bibendum chamallow », mascotte d’une marque de bonbons fictive, qui dans mes souvenirs occupés des scènes bien plus importantes et plus longues dans le film. De plus, le choix du bibendum est franchement bizarre. Même si dans le ton décalé du film et aujourd’hui symbole du film, on a du mal à comprendre ce qui a amené les scénaristes à passer d’un dieu endogamique à un monstre géant blanc inspiré du personnage de chez Michelin en passant par des fantômes. La drogue peut-être? Ou tout simplement Ivan Reitman, réalisateur connu pour la « déconne » qui œuvre à faire une comédie totalement décomplexée.

Certains effets « dessinés » sont subliment intégrés au film. En contre partie, il y a des effets numériques comme le chien-gargouille, lamentablement animé, qui vient tout gâcher. A vouloir dynamiser le monstre, on se retrouve avec une ignoble incrustation en plein milieu du film. Dommage quand on voit la rigueur et le travail fourni avec des maquettes imposantes et des incrustations réussies dans la scène finale qui offre un spectacle tonitruant.

Si on remet le film dans son époque, il en ressort une comédie fantastique originale et pleine de charme. Aujourd’hui, l’œuvre reste amusante et fait partie intégrante du cinéma des années 80, avec ses qualités mais aussi ses défauts!

2 commentaires sur “SOS Fantômes (1984)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.