Sacrées sorcières (2020)

Sacrées sorcières

Réalisé par Robert Zemeckis

Avec Anne Hathaway, Octavia Spencer, Stanley Tucci
Pays:  Mexique,   États-Unis
Genres : Familial, Fantastique, Aventure, Comédie, Horreur
Durée : 1 h 46 min
Année de production : 2020
3/10

Anne Hathaway dévoile son apparence dans le remake de 'Sacrées Sorcières' adapté du livre de Roald DahlSi l’affiche associée aux noms du réalisateur, Robert Zemeckis, et du producteur Guillermo Del Toro, peut donner grandement envie, la désillusion va rapidement prendre le pas dévoilant une comédie fantastique assez repoussante. Pourtant tiré d’une histoire de Roald Dahl, connu pour ses livres cultes pour enfants, ici rien n’en ressort véritablement de bien positif. L’histoire est totalement à la ramasse, même si l’imaginaire est de mise, les sorcières n’ont rien de bien effrayant, elles sont d’ailleurs même assez embarrassantes.

Robert Zemeckis à qui ont doit un nombre incalculable de films cultes, s’enraye en suivant une route exaspérante, essayant de divertir plutôt que d’ensorceler son jeune auditoire. Les effets numériques grossiers ne fonctionnent pas non plus, comme si on était resté un peu dans une ère passée. Sacrées Sorcières semble bien trop occupé à suivre son cahier des charges de divertissement calibré pour pleinement tirer parti de ses personnages, ne se servant que de leurs traits pour servir un scénario plat et expéditif. Comme si l’univers coloré et familial de Zemeckis n’arrivait pas à se lier au monde horrifique et effrayant de Del Toro. De ce fait, difficile de positionner le film dans un registre, étant certainement trop impressionnant pour les enfants mais suffisamment lamentable pour que les parents le contournent.

Anne Hathaway qui est un plaisir pour les yeux ici cabotine tellement que tout porte à croire qu’elle peut être mauvaise quand elle est mal dirigée. On retiendra quand même ici son beau sourire! Finalement il y a que Stanley Tucci qui s’en sort bien, retranché dans son petit rôle. Les gosses rapidement transformés en souris finalement échapperont à tout jugement vu qu’ils disparaissent assez vite. Quant au deuil parents/enfants, c’est lamentablement balayé sans chercher à émouvoir, dévoilant au final un film sans saveur, sans émotion, nous laissant stoïque devant d’infâmes images de souris coursées par une sorcière, alors que l’idée première du film avait de quoi forcer l’imagination du spectateur. Même si de nombreux artistes se sont penchés sur cette adaptation, le constat est unanime: c’est raté!

Désertion totale de talents, Zemeckis/Del Toro s’enlisent dans une mauvaise adaptation alors que tout portait à croire qu’on allait avoir du bon autour de l’œuvre de Roald Dahl! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.