Savages (2012)

Savages

Réalisé par Oliver Stone

Avec Blake Lively, Taylor Kitsch, Aaron Taylor-Johnson
Pays :  États-Unis
Genres : Crime, Drame, Thriller
Durée : 2 h 10 min
Année de production : 2012
6.5/10

J’aime beaucoup le travail d’ liver Stone car il prend souvent des risques. Là le film est en roue libre et n’en prend pas du tout, et commence avec une voix off misérable sur fond d’océan avec une héroïne qui raconte sa vie, à dire  »attention je vais peut être mourir ou pas si je vous parle maintenant ». Puis on suit agréablement un réseau de trafic de stupéfiants avec deux « gays » qui se tapent la même gonzesse. Dès lors l’intrigue posée avec de grosses longueurs en première partie, les enjeux se mettent en place et ça devient intéressants. Les deux potes sont finalement attachants, et la tension monte crescendo.

Au casting on a le loser de John Carter qui s’en sort pas trop mal, le sympathique héros de Kick ass qui se la joue baba-cool et il le fait bien. Du coté des méchants on a miss gros lolos alias Salma Hayek toujours appréciable à voir, le petit John Travolta qui perd ses cheveux et qui se tape du second rôle et surtout le grand Benicio Del Toro qui nous fait plaisir comme la totalité de ses performances en enflure de service. Et là jouer un rôle de Mexicanos bad-ass, avec la moustache, la coupe à la mexicaine et qui te tue du regard, c’est bien trippant. D’ailleurs c’est le gros plaisir coupable du film.

La fin quand à elle se la joue au petit malin, nous faisant croire à une fin pour être rembobinée pour nous en montrer une autre. J’ai trouvé ça un peu moyen, surtout quand celle-ci est de nouveau reprise par la voix off du début. La surprise fait flop.

L’image est très colorée, voir cramée, le montage assez dynamique entre flash-back en noir et blanc et des lens flares qui piquent les yeux. Au final, tout ce gros mixe fait ressortir un film esthétique pas trop moche.

Un Oliver Stone mineur, qui aurait du avoir un peu plus la folie d’un Tueur né et oublier une bonne demi-heure. C’est à voir mais ce n’est pas indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.