Scanners (1981)

Scanners

Réalisé par David Cronenberg

Avec Stephen Lack, Jennifer O'Neill, Michael Ironside
Pays:  Canada
Genres : Horreur, Science Fiction, Thriller
Durée : 1 h 43 min
Année de production : 1981
3.5/10

Image associéeSi l’affiche est devenu culte, poussant les cinéphiles à découvrir une des premières œuvres marquantes du réalisateur David Cronenberg, le résultat est aujourd’hui kitsch et totalement dépassé. Pourtant après un début prometteur, le film est de moins en moins excitant à mesure qu’il se déroule, la faute à une histoire moyennement passionnante et une illustration parfois paresseuse.

Tant sur l’esthétisme que sur le scénario, Scanners est assez affligeant. D’une lenteur de rythme désespérante, des dialogues banales récités sans conviction, cette histoire de super-héros à l’ambiance underground est difficilement palpable. Parce que le cinéma de Cronenberg est de toute manière particulier. De nouveau le corps humain est un vecteur du fantastique et objet d’expérimentation cher au réalisateur. Il va encore en découler des plans chirurgicaux et mutations biologiques équivoques et obscènes. On appréciera certains bricolages mais cette volonté de déformer la peau est assez repoussante, et pas toujours intéressante. David Cronenberg utilise sa caméra comme un scalpel qui lui sert à disséquer la psyché humaine et ses travers. Malheureusement, avec un scénario bavard et sans grand intérêt, Scanners perd pas mal d’intensité. Pourtant la scène finale entre les deux frères aurait pu être intéressante si on n’avait pas perdu tout l’intérêt et le gout de connaitre une conclusion à cette douloureuse intrigue. Maigre consolation que cette célèbre image du début avec une tête qui explose et d’un niveau technique acceptable, le reste a un arrière-gout de « périmé ».

Les travers de Cronenberg dévoileront les prémices d’un cinéma chirurgical sordide avec ici un résultat digne d’une série B vieillissante.

2 commentaires sur “Scanners (1981)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.