Seul sur Mars (2015)

Quand Seul au monde rencontre Gravity

Seul sur Mars

Réalisé par Ridley Scott

Avec Matt Damon, Jessica Chastain, Kate Mara
Pays:   États-Unis
Genres : Drame, Aventure, Science Fiction
Durée : 2 h 22 min
Année de production : 2015
7/10

Afficher l'image d'origineAprès le chef-d’œuvre Gravity et l’excellent Interstellar, cette année nous avons de nouveau le droit à notre évasion spatiale de fin d’année! Ridley Scott revient sur le devant de la scène en réalisant une aventure au-delà de nos terres, là où il a foulé ses premiers pas de réalisateur.

The Martian (titre US qui préserve un certain humour) est une solide aventure spatiale menée tambour battant, à la mécanique – trop – bien huilée. Dévoilant des décors arides et un Matt Damon en pleine forme, le scénario n’est pas dénué de défaut. En effet, isolé sur sa planète rouge, jamais nous ne sommes inquiété par la solitude glaçante de Mark Watney. Avec une réalisation qui permet de ne jamais perdre espoir, surplombé d’une bande originale (dont du disco des 80’s) qui adoucit la tragédie, le doute n’existe pas. Même quand tout explose et qu’il n’y a plus rien pour vivre, notre héros Mark Watney a le moral. Son leitmotiv est: chaque problème a sa solution! L’instinct de survie n’a jamais été aussi vrai – même si ça reste bien moins intense que Gravity. Avec cette tragédie, on reste dans un cinéma optimiste, face à un héros qui connaît la dérision et surtout la persévérance.

Les allers-retours en véhicule martien et les expériences botaniques peuvent paraître redondants mais les rebondissements se multiplient et le rythme dynamique rend ce film divertissant [nota: à savoir que je ne suis plus très objectif quand on parle du voyage interstellaire]. Les autres acteurs comme Jessica Chastain, Jeff Daniels ou la jolie Kate Mara seront qu’accessoires, permettant de lier les solutions aux problématiques imposées par les conditions difficiles du nouvel habitat de notre Martien isolé.

Communiquer à 225 millions de kilomètres de la Terre sera aussi une difficulté qui nous laissera rapidement en suspens. Et même quand on crie « A l’aide » il faut savoir que le déplacement entre Terre et Mars peut prendre près d’une année (et encore, si on a fait nos valises!). Mais notre Robinson Crusoe des temps modernes a de quoi s’occuper, oubliant parfois la solitude. Le temps passe vite, notre héros maigri mais survit face aux jours qui passent. Pour être totalement réussi, il aurait été nécessaire d’intensifier la gravité de cette expérience qui a mal tourné. De plus, les scénaristes en profitent pour accorder les violons, en mêlant les Chinois dans cette entraide qui devient internationale. Notre homme va devenir un héros, devenu la priorité des médias et de la NASA. Quitte à sacrifier une équipe d’astronautes, il est impossible d’échouer sur le sauvetage de Watney. Sur Mars, personne ne vous entendra crier… sauf si vous êtes assez malin!

On peut reprocher à Ridley Scott de rendre sa tragédie un peu légère en amoindrissant la dramaturgie, il en reste pas moins un film de science-fiction efficace et énergique. Une histoire à grand déploiement, avec quelques tensions palpables, qui permet au spectateur de se divertir sans trop réfléchir. Mars One sera notre nouvelle conquête en 2024, elle aura été celle de Ridley Scott en 2015.

 Revu en 2016 (-0.75)

5 commentaires sur “Seul sur Mars (2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.