Shutter Island (2010)

Un putain de chef-d’œuvre bâclé par une mise en scène pour insomniaque.

Shutter Island

Réalisé par Martin Scorsese

Avec Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley
Pays:  États-Unis
Genres : Drame, Mystère, Thriller
Durée : 2 h 18 min
Année de production : 2010
7/10

Quel claque ce film… s’il n’avait pas été réalisé par Scorsese et si je n’avais pas deviné la fin dès le premier quart d’heure. Pourtant je ne suis pas du genre à imaginer les fins des films mais là j’ai vu tout bon jusqu’au bout sans connaitre les écrits de Dennis Lehane auparavant.

L’histoire est véritablement énorme et sa fin laissant une petite ambiguïté sur la prise de conscience de Teddy Daniels même si l’ajout par rapport au bouquin de la citation de Di Caprio

« Mieux vaut vivre en monstre ou mourir en homme bien ? » laisse à penser qu’il est bien guéri et à pleinement conscience de qui il est et de ce qu’il a commis et qu’il décide d’aller direct se faire lobotomiser.

Quand on y pense ca fout des frissons dans le dos cette fin. Mais voilà avant d’en arriver ici on passe par la réalisation de Scorsese que je déteste avec des dialogues à rallonges, des scènes lancinantes et des longueurs qui m’ont endormi à 3 reprises (je reprends à chaque fois le film 10 minutes avant ce qui m’a rallonger encore plus le film d’une demi-heure environ! c’est Scorsese quoi!)… Pourtant même si je n’aime pas le travail de ce réalisateur, ce genre aurait pu m’émerveiller, même si dans le fond c’est le cas, j’ai quand même subit certains passage. Je meurs d’envie de le revoir mais pas avec ce montage à deux à l’heure (l’angoisse de revoir la discussion apathique avec George Noyce ou le dialogue flegmatique dans la caverne avec Rachel etc…).

En tout cas ce qui est à la hauteur du film c’est bien son acteur principal, Di Caprio. Mais quel acteur, il a pris de l’ embonpoint en 10 ans et ca lui va bien. J’ai depuis hier son cri d’horreur dans les oreilles, s’ajoutant avec, la redoutable vision de ses enfants dans ses bras avançant dans l’eau. Ce cri est effroyable et c’est à ce moment là que toute l’angoisse et l’accroche du film se fait véritablement et pousse ce film véritablement vers le haut. Mark Ruffalo accompagne bien son compagnon de route tout comme la majorité des acteurs de ce film. Les décors sont aussi très recherchés, très beaux même si quelques incrustations piquent les yeux. Cette adaptation à le mérite d’éveiller notre curiosité sur le livre original et me donne bien envie d’être lu.

Enfin parlons de la bande-original. Le thème est magnifique, et nous glace le dos. Mais voilà des fois que la musique s’emballe à des moment peu propice à en avoir. Par exemple lors du débarquement des deux héros sur Shutter Island on a une cacophonie qui nous pollue les oreilles, c’est a ce demander ce que faisait le chef d’orchestre à ce moment là? C’est très irrégulier sur le film, y a des moments bien choisis et des moments peu opportun a avoir de la musique si rythmé alors que le montage l’est pas du tout.

Un scénario béton, avec de sublimes acteurs mais avec une réalisation monotone qui me laisse un certain gout amer après avoir vu ce film alors que j’ai vraiment envie de l’aimer. Ce n’est pas le film qui est surestimé juste le réal. Allez Martin ca sera bon la prochaine fois… ou pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.