Skyfall (2012)

Skyfall

Réalisé par Sam Mendes

Avec Daniel Craig, Judi Dench, Javier Bardem
Pays :  Royaume-Uni,   États-Unis
Genres : Action, Aventure, Thriller
Durée : 2 h 23 min
Année de production : 2012
6.5/10

Même si ca s’paluche un peu trop sur ce surestimé dernier James Bond, et même si j’aime pas du tout Craig Daniel dans ce rôle, j’en ressors finalement assez surpris, vu que je n’ai pas détesté. Pourtant tout présagé du mauvais avec un bond nouvelle génération, sans gadgets, bavard et qui se la raconte d’une durée de plus de 140 minutes. Mais au final même si je reste persuadé que Craig « Monkey » Daniel n’est pas fait pour le rôle charismatique de l’agent 007, qui a brillé par le passé par l’interprétation et le charisme de Sean Connery voir de Pierce Brosnan, je trouve qu’il s’en sort pas si mal.

L’introduction comme souvent nous met dans le contexte. C’est bien emballé, ca nous en met plein la vue, c’est parfois surréaliste, mais pas autant que dans les autres aventures de Bond et on accroche bien à cette tumultueuse course poursuite. Ensuite vient plein de dialogues, mais rien n’est trop ennuyeux (faut dire que dans l’avion où je me trouvais c’était toujours mieux que rien) qui nous ramène aux origines de Bond, même si malheureusement ça manque d’explication et de profondeur afin d’être plus investit dans son passé/enfance.

Q interprété par Desmond Llewelyn a donné le flambeau magistralement à R avant sa mort il y a quelques années, mais se voit de nouveau à l’écran mais là malheureusement sans aucune explication et sous les traits d’un jeune pré-pubère. Ou est passé John Cleese. Pourquoi Q est de retour en jeune alors qu’ils avaient braillement passé le relai. Et en plus pour nous revenir avec un maigre flingue dans une pauvre scène, oubliant la spécificité reconnue de Bond avec ses gadgets farfelus et innovants. Même si c’est une volonté de la nouvelle génération de Bond, ça manque totalement à l’esprit de la saga. Quant à M, elle se fait vite expédiée, je n’ai même pas percuté ce qu’il s’était passé. Allez file rejoindre l’ex-Q, on t’a trop vu, ici c’est la next-gen du 007.

Le grand méchant est pas mal, mais bon Javier Bardem en blonde, c’est la rigolade assuré. Digne d’un Jaws aux dents de fer mais en grande folle. Même si la rivalité qu’il a avec Bond pour l’amour d’une mère – M – semble parfois sympathique à suivre, le personnage est loin d’être un grand méchant impressionnant, charismatique et menant. Il la joue petit joueur. La dernière scène dans la maison manque de sublimer l’action du film, là où le film avait commencé avec une photo un peu trop sombre à mon gout (cf. l’écran médiocre).

Ayant shunté volontairement Quantum of Solace après avoir moyennement apprécié Casino royale, j’apprécie un peu plus ce dernier Bond moins chiant, même si loin de l’esprit vivifiant et appréciable des anciens films et malheureusement avec toujours les mêmes points négatifs communs à ce nouvel acteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.