Spy Kids 4: All the Time in the World (2011)

Spy Kids 4: All the Time in the World

Réalisé par Robert Rodriguez

Avec Jessica Alba, Alexa Vega, Jeremy Piven
Pays :  États-Unis
Genres : Action, Comédie, Familial
Durée : 1h28min
Année de production : 2011
3.5/10

Vous l’attendiez hein? Et oui je sais qu’il n’y as que moi pour voir ce cinéma de Rodriguez. Il est vrai que j’avais pas mal aimé le premier et deuxième film, le troisième était plus une immersion dans la vieille 3D (avec les lunettes vertes et rouges) apparentant plus le film à un jeu vidéo. Enfin, quoi qu’il en soit il faut voir ce genre d’aventure d’espionnage avec des yeux d’enfants pour pouvoir l’apprécier.

Alors soit j’ai plus le même regard, soit c’est vraiment mauvais mais ce quatrième film made in DTV est assez médiocre. Que ce soit pour son histoire, ses personnages ou les effets visuels qui sont pas loin d’être aussi moches que le film écrit par les gosses de Rodriguez: Les Aventures de Shark Boy et Lava Girl.

Même si Rodriguez s’amuse à faire des films de gosses, il est difficile de comprendre ses choix face aux autres réalisations du genre tel que Machete ou Planete Terreur. Alors des fois c’est réussi, pas là. Ici on a le droit à deux nouveaux espions en herbe, les deux anciens ont grandit et font leurs petites apparitions (d’ailleurs Alexa Vega est devenu bien croustillante presque plus que Jessica Alba). D’ailleurs on a une Alba très effacée, agaçante avec son bébé au bras, dans une comédie qui ne lui réussit pas. Accompagné d’un chien qui parle, les aventures de ces nouveaux Spy Kids à la recherche du temps perdu nous fait tourner en rond dans un vortex d’effet numérique bien moches. Le grand méchant à la tête d’horloge est ridicule, et rien n’est accrocheur dans cette comédie pour gosses qui ne fait ni rire ni rêver.

Dans le genre autant regarder Inspecteur Gadget qui est bien plus sympa niveau gadget ou Top chronos qui a niveau effet un autre niveau bien supérieur et bluffant. En espérant que Rodriguez arrête avec cette saga qui est à bout de souffle même si il a encore de la chance d’avoir encore du monde niveau cast (enfin des acteurs qu’on retrouvent dans ces films plus sérieux).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.