Super Nacho (Nacho Libre) (2006)

Nacho Libre

Réalisé par Jared Hess

Avec Jack Black, Ana de la Reguera, Héctor Jiménez
Pays :  États-Unis
Genres : Comédie, Familial, Sports Film
Durée : 1h32min
Année de production : 2006
6/10

La rencontre entre Jack Black et Jared Hess, réalisateur méconnu de l’atypique Napoleon Dynamite en 2004. Deux ans plus tard, il sort son deuxième long-métrage à nouveau déjanté : Super Nacho, l’histoire improbable d’un moine mexicain qui rêve d’être un luchador, un de ces riches et célèbres catcheurs nationaux.

Difficile de rentrer dans l’histoire mais j’ai quand même apprécié le film en finissant avec le sourire. Certainement parce que Jack Black y joue dedans avec de drôle de position et des mimiques qui font souvent sourire.

Ici, pas de gags lourdingues, juste des situations savoureuses basées sur le grotesque, le ridicule, le gênant. Car la marque de fabrique du metteur en scène repose sur les non-dits, les silences pesants, les lenteurs tordantes, les personnages ringards… Le film est donc certes lent mais nous assène de passages désormais totalement cultes comme une partie de lutte comme deux monstrueux nains ou encore l' »échappée » de Nacho à travers le désert mexicain.

La musique assure l’ambiance, et le combat à 7 catcheurs est fichtrement bien chorégraphié. La réalisation est soigné et la qualité de l’image est superbe, avec un poil de jaune en plus sur le grain de l’image.

C’est un grand n’importe quoi, et ça passe bien même si ca reste pas la comédie de l’année parce que l’humour n’est pas assez constant durant tout le film.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.