Synchronicity (2015)

Synchronicity

Réalisé par Jacob Gentry

Avec Chad McKnight, Brianne Davis, AJ Bowen
Pays:   États-Unis
Genres : Thriller, Mystère, Science Fiction
Durée : 1 h 41 min
Année de production : 2015
4/10

Le voyage dans le temps, sujet indissociable de la science-fiction, est une thématique qui peut s’avérer souvent surprenante et intéressante à suivre, permettant à la fois d’échafauder une intrigue robuste et créer facilement des quiproquos ou des rebondissements multiples. A contrario, quand c’est mal écrit ça peut rapidement devenir casse-gueule et pénible à suivre.

Afficher l'image d'origineSynchronicity est un film à très petit budget et si son esthétique est relativement propre lorgnant dans le film futuriste, les éclairages manquent, laissant certaines scènes un peu sombres. Le scénario se dévoile petit à petit mais cette série B aux allures de huis clos perd parfois d’intérêt à vouloir tourner uniquement autour de ses trois personnages principaux: le bon, la belle et le truand. De plus, conscient que tout tourne autour du voyage dans le temps, notre œil averti se focalise aussi sur les arrières plans dévoilant les multiples ficelles autour du scientifique. L’amorce de la rencontre avec la jeune Abby est peu louable, à la fois trop soudaine, elle va rapidement prendre de la place dans un projet pourtant tenu secret.  La machine à remonter le temps sera finalement le fruit d’une lourde recherche par une unique personne, niveau crédibilité on reviendra, mais surtout le plan ultime pour le grand méchant industriel. On se demande même à quoi elle servirait en temps normal, on est loin de la finesse d’écriture. Enfin, l’efflorescence autour de la fleur peine à être racontée, encore une idée mal approfondie. On est loin de la petite pépite espagnole Timecrimes.

Le twist final veut brouiller les pistes en provoquant des événements volontairement amphigouriques.

Il arrive même à en exclure l’unique temporalité du voyage dans le temps pour s’engager dans des mondes parallèles. Une fin qui tend à se perdre dans les méandres de son développement spatio-temporel, utilisant l’excuse d’univers parallèles pour rattraper ce qui semble être avant tout une faiblesse d’écriture.

Même si l’ambition autour du voyage spatio-temporel se fait ressentir, jamais le film ne marquera les esprits et restera ancré à jamais dans les abimes des séries B méconnues, avec une écriture faiblarde.

4 commentaires sur “Synchronicity (2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.