Ted 2 (2015)

Ted 2

Réalisé par Seth MacFarlane

Avec Mark Wahlberg, Seth MacFarlane, Amanda Seyfried
Pays:   États-Unis
Genres : Comédie
Durée : 1 h 55 min
Année de production : 2015
6.5/10

jw317i6wSi Ted, premier du nom, était une comédie subversive assumée et cruellement corrosive, cette suite sans être mauvaise ne rivalise pas avec l’humour poussif imposé par le premier film.

Toujours réalisé par Seth MacFarlane, dès le générique il sort les grands moyens avec une monstrueuse chorégraphie, digne des plus grands cabarets du monde. Visuellement c’est magnifique et on sent que la dynamique de repartir sur une nouvelle aventure se fait ressentir. Ultra référencé dans une culture pro-Américaine, cette satire potache et grasse s’orientera sur une comédie normée, oubliant parfois le politiquement incorrect. Ted toujours addict aux drogues et au sexe, va se ranger en se mariant avec sa femme et va soulever le problème d’identité et sa place dans la société. Ainsi les scénaristes apportent un peu d’épaisseur à cette débauche de scènes comiques.

Autour de cette problématique, les situations drôles et cocasses vont s’enchainer. Essentiellement quand lui et son comparse Mark Wahlberg vont être en quête d’un donneur de sperme pour perpétuer la lignée du petit ourson, déclenchant une scène juste ignoble mais drôle avec un Wahlberg immaculé de milliers de spermatozoïdes! On sent que le comédien s’amuse et la complicité qu’il a avec Amanda Seyfried fonctionne. Cependant dès lors où ils perdent au tribunal, le voyage pour se présenter devant leur nouveau défenseur, Morgan Freeman, souffre de quelques longueurs et certaines scènes sont parfois inutiles. De toute façon dès lors où Freeman refuse le dossier, on sait que l’impossible va rapidement devenir possible.

6318Notre plaisir va refaire surface dès lors où Ted se présente au Comic con. Le personnage de Giovanni Ribisi est de retour et va prendre de l’importance dans cette dernière partie. Même si son rôle de « Ted 2 Con » est loin d’être son meilleur rôle, on accepte son émergence. Le rythme s’accélère laissant de multiples personnages fictifs faire leur apparition, laissant la bonne part publicitaire à Hasbro.. On appréciera ainsi qu’une tortue ninja fracasse un petit ourson en peluche ou qu’une énorme baston soit provoquée, laissant ainsi Chucky mettre une grosse patate dans la gueule de Prédator, que Marty McFly dégomme le Doc à coup d’Hoverboard ou que la femme aux trois seins de Total Recall brise les burnes de Vegeta. En matière de guest, même si c’est plaisant on ne comprend pas trop l’immersion de l’auto-parodie de Liam Neeson qui se présente à la caisse de Ted.

Le doublage de Joey Star colle bien à l’image du nounours, son grain de voix roque rend l’ourson encore plus mature et surtout plus trash. Ted comme sa doublure ne sont pas des symboles de sérieux, ils font l’apologie de la décadence et de la drogue et dans cet opus tout semble vouloir les rendre plus humain, plus raisonnable. Une réserve qui laisse cette suite en dessous du premier opus.

Même si les personnages se reposent sur leurs acquis, MacFarlane réalise une suite honorable avec un Mark Wahlberg qui manie efficacement le sens de la dérision avec un humour gras et de préférence située en dessous de la ceinture. Suite amusante, moins émotive, moins sarcastique mais qui conserve des dialogues toujours décapants.

2 commentaires sur “Ted 2 (2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.