Terminator 2 : Le jugement dernier (1991)

Terminator 2 : Le jugement dernier

Réalisé par James Cameron
Avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Edward Furlong
Pays:¬†  France,   √Čtats-Unis
Genres : Action, Thriller, Science Fiction
Durée : 2 h 34 min
Année de production : 1991
10/10

On ne le pr√©sente plus! Il a beau nous dire qu’il reviendra, on est toujours impatient de le revoir.

Longtemps caract√©ris√© comme le film le plus cher au monde, Terminator 2 est une des rares suites de qualit√© qui rivalise avec le premier opus. Avec ses 100 millions de dollars, dont la moiti√© attribu√©e aux effets sp√©ciaux et 15 millions pour les 700 mots prononc√©s par Arnold Schwarzenegger, m√™me si ce dernier est consid√©r√© trois fois plus important qu’un film standard de l’√©poque, il est ind√©niable que le budget est visible √† l’√©cran. James Cameron r√©volutionnera √† la fois les effets num√©riques autant que sa propre saga.

La prouesse des sc√©naristes est d’avoir ressuscit√© Arnold pour reprendre son r√īle du T-800, surtout apr√®s l’√©tat du cyborg et l’√©chec de sa mission dans le premier film. M√™me si ce dernier est moins sombre et apportera quelques brins d’humour le rendant plus humain par le fait qu’il est au contact de John Connor, il en reste pas moins un personnage attachant par son design mais aussi par sa fa√ßon d’agir avec les humains. Un des r√īles majeurs de la longue carri√®re d’Arnold!

Quatre fois oscaris√© (Meilleurs maquillages, son, montage sonore et effets visuels), ILM, Fantasy II Films Effets, Stan Winston et 4-Ward peuvent se satisfaire d’un travail remarquable et remarqu√© pour l’√©poque. En effet, les effets sp√©ciaux totalement r√©volutionnaires en 1991 sont √©poustouflants et n’ont pas pris une ride! Terminator 2: le jugement dernier se classe aujourd’hui dans les films les plus r√©ussis et les plus populaires du genre et on comprend rapidement pourquoi! On appr√©ciera aussi les petites astuces qu’entreprendra le r√©alisateur pour m√©tamorphoser son T-1000 dont l’utilisation de la jumelle de Linda Hamilton tout comme celle des fr√®res Stanton.

Du haut de ses 154 minutes en version extended cut, le rythme ne fl√©chit jamais, tout comme les deux cyborgs qui se coursent au beau milieu de Los Angeles. A coups de mitraillettes, lances grenades, fusils √† pompe, les destructions massives engendr√©es par le T-800 entrainent de nombreuses sc√®nes cultes et impressionnantes. Il est autant jouissif pour nous, spectateur, que pour le Terminator de voir d√©vaster une¬†cohorte de flics √† coup de sulfateuse GE Mini-134 du haut d’un immeuble en verre ou de tenter de fuir le T-1000 √† bord d’un semi-remorque.

Le succ√®s des r√©pliques cultes continue. Apr√®s le ¬ę¬†I’ll be back¬†¬Ľ devenu le leitmotiv de la saga, on y rajoutera quelques proses qui marquera l‚ÄôŇďuvre tel qu’ ¬ę¬†Hasta la vista, baby !¬†¬Ľ, ¬ę¬†No problemo¬†¬Ľ ou ¬ę Reste cool, sac √† merde ¬Ľ. Les quelques r√©pliques de Terminator sont percutantes et les dialogues vont immanquablement √† l’essentiel.

Skynet prend un peu plus de place dans l’intrigue. On comprend mieux les rouages de la firme, on y d√©couvre les recherches de Miles Dyson au sein de Cyberdyne et cette volont√© de vouloir tuer John Connor. Gr√Ęce √† cette suite, la saga gagne v√©ritablement en profondeur.

Avec son visage lisse et sans expression, Robert Patrick qui h√©ritera ici du r√īle de sa vie, chausse avec magnificence le costume du T-1000. Pourtant on aurait pu s’attendre √† une menace venue du futur avec une v√©ritable gueule bad-ass comme dans le premier opus. Mais ses d√©placements et sa motivation √† toujours aller vers sa cible, co√Ľte que co√Ľte, rend le T-1000 puissant et souple. D’autant plus qu’il a la possibilit√© de se mouvoir sous forme liquide, une innovation aussi originale qu’incroyable. La toute-puissance des deux robots est oppressante, surtout sur la sc√®ne finale au visuel √©tincelant qui nous replonge dans un monde industriel, d√©j√† r√©v√©lateur du film qui le pr√©c√®de.

Un film culte, techniquement parfait. James Cameron cr√©e avec ce film une saga fructueuse autant sur l’aspect financier que sur le plaisir de d√©couvrir de la bonne S-F! Un film haletant, g√©n√©reux, sans baisse de rythme et intelligent. Masterpiece!

6 commentaires sur “Terminator 2 : Le jugement dernier (1991)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.