Terminator 3: le soulèvement des machines (2003)

Parle à ma main

Terminator 3 : Le Soulèvement des machines

Réalisé par Jonathan Mostow

Avec Arnold Schwarzenegger, Nick Stahl, Claire Danes
Pays:  Allemagne,   Royaume-Uni,   États-Unis
Genres : Action, Science Fiction, Thriller
Durée : 1 h 49 min
Année de production : 2003
8/10

Fan de la saga j’ai pu voir le 3ème opus ce soir en BD avec Niko! Oui oui il a franchi le pas après l’avoir attaché au canapé, brandissant ma tête de Terminator à l’échelle 1:1 au dessus de sa tête. J’ai encore passé un très bon moment (devant le film, pas sur Niko) et je dois dire que même si les critiques sont assez médiocres pour cet opus, il en reste pas moins un digne successeur de la saga. Même si c’est le moins bon de la trilogie, il en reste pas moins un excellent film qui pousse un peu plus l’histoire de John Connor. Le scénario est moins complexe que les autres opus et reprend (ou plutôt parodie) des scènes de T2 surtout avec l’arrivée du T-X qui ressemble beaucoup au T1000. Mais quel bonheur d’entendre les répliques de Terminator, toutes plus drôles les unes que les autres (comme l’acteur à la vie d’ailleurs)! Franchement les scénaristes arrivent a donner un ton comique à une situation tragique, que c’est bon.

La mise en scène de Jonathan Mostow est impeccable. Les plans sont nets, les effets spéciaux impeccables et la scène de course poursuite avec le camion est un pur bonheur. Les scènes de combat sont impeccablement chorégraphiées en donnant une certaine lourdeur aux machines (T-800 et T-X) qui éblouissent littéralement le spectateur a chaque coup de poing engendré par un Terminator. Le film comporte 50% d’effets numériques, 50% d’effets mécaniques et pourtant après avoir vu ce film, on a l’impression de ne voir aucun effet (ou presque) numérique. C’est jouissif de voir des véritables voitures voler à travers une vitre, de voir un hélicoptère rentrer dans un hangar, des acteurs manger des murs ou des chiottes en pleine gueule, ou de voir tout simplement des vrais robots (T-1 et T-X essentiellement) sur un plateau de tournage.

Les maquillages sont les plus beaux de toutes la saga y compris le quatrième opus de 2009. C’est impressionnant le travail qu’a pu apporter Stan Winston au personnage du Terminator. Je lui dédie ma critique d’ailleurs, et j’espère que la continuité de la saga restera au niveau qu’il a pu lui donner depuis 1985, même si l’ambiance de cet opus y est paradoxalement moins sombre.

Arnold Schwarzenegger âgé de 56 ans à l’époque est énorme! Son charisme Terminatoresque est toujours là, et sa forme physique est bluffante pour réussir a porter un tel film sur ses larges épaules. Nick Stahl, est très bon aussi et reprend a merveille le rôle de Connor (dommage pour le plan dans le futur, on y voit Stahl vieux et non Christian Bâle, mais on ne pouvait pas être devin a l’époque pour imaginer T4 et son nouvel acteur). Soulignons la formidable prestation de Claire Danes, futur Madame Connor dans T4 et de Kristina Loken en T-X qui fait preuve d’une impressionnante authenticité.

La bande originale de Marco Beltrami est grandiose même si le thème de Terminator ne viendra qu’au générique de fin. Tout ce qu’il a pu mettre dans la B.O du film est à la fois entrainant, dynamique, dramatique et émouvant. J’ai du écouter des centaines de fois cette B.O tellement je l’adore.

Le pari est réussi. Terminator 3 a bien sa place dans la saga. Un grand bravo à Arnold Schwarzenegger pour l’investissement qu’il a pu offrir aux Terminators.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.