Terminator renaissance (2009)

Terminator : Renaissance

Réalisé par McG

Avec Christian Bale, Sam Worthington, Anton Yelchin
Pays:  Allemagne,   Royaume-Uni,   Italie,   États-Unis
Genres : Action, Drame, Science Fiction, Thriller
Durée : 1 h 48 min
Année de production : 2009
7/10

Étant un fan inconditionnel de la saga Terminator, c’est avec une certaine fébrilité et émotion que je me suis empressé à dos de scooter de voir le 4ème épisode de la saga, et aussi le premier épisode de la nouvelle trilogie post-apocalyptique dès le premier jour de sa sortie.

Et bien je dois dire que je ne suis pas déçu. Le film est plaisant d’un bout à l’autre. Les scènes d’action, de destructions massives, sont hallucinantes et le scénario loin d’être aussi complexe que le 1er opus se retrouve quand même efficace et nous donne de nouvelles réponses sur le phénomène et l’évolution des Terminators et sa firme Skynet.

Alors que les précédents opus sont loin dans nos têtes on est un peu dérouté par l’approche du film qui commence en 2003 puis passe directement en 2018 dans un univers post-apocalyptique totalement différent sans faire abstraction (pour le spectateur) de ce qui s’est passé en 1984, 1995 et 1998. Il ne faut pas oublier que dès la création de la saga par Cameron, le temps n’est pas figé. Pour illustrer les changements majeurs à chaque opus, je vous poste ce petit graphique qui permettra de ne rien oublier.

 L’idée de trouver son propre père afin de sauver sa propre vie pour qu’il puisse vous créer est totalement paradoxal, rien que d’y penser vous pouvez en avoir des maux de tête. Mais quand vous avez admis ce paradoxe total, parce que vous existé bel et bien au temps t alors vous vivez l’aventure Terminator pleinement. Vous n’allez pas, comme dans Retour vers le futur, commencer à vous dissoudre, mais vous devez jouer le jeu du destin dans le monde de Terminator, les lois de la physique sont bouleversées.

La réalisation de McG est impeccable et la photographie du film merveilleuse, et pile dans le ton du film qui n’aurait pas eu sa place avant dans la chronologie de la saga. Les scénaristes ont eu la merveilleuse idée de remettre certaines phrases cultes de la saga Terminator. Des plans séquences sont de toutes beautés, et on se demande même comment on arrive à filmer de telles scènes sans coupe (surtout pour la scène de l’hélicoptère).

Après le T1, le T70 (vu dans T2-3D), T-800, le T-888 (vu dans la série), le T-1000, le T-X ou le T-1000000, nous voilà avec un nouveau personnage le T-600. Belle évolution technologique du personnage: si je m’écoutais ca m’en ferai des têtes à l’échelle 1:1 à la maison.

Question casting c’est très bon. Étonnant de voir Christian Bâle reprendre le rôle de Connor mais il fallait un homme avec du charisme pour reprendre le rôle du leader de la rébellion. Sam Worthington, tout juste 30 ans s’en sort aussi très bien dans son rôle qui apporte aussi une touche nouvelle que Cameron n’avait pas envisagé dans la saga. La fille Howard s’en sort aussi bien avec un rôle assez effacé dans le film, qui risque peut être dans l’avenir de devenir une Sarah Connor, certainement pas dans le mental, mais en tant que génitrice d’un petit Connor.

Le caméo de Schwarzenegger digitalisé est bien entendu le bienvenue, même si l’aspect des yeux parait un peu bizarre… mais bon pour un robot finalement ca ne dérange aucunement et c’est assez grandiose de faire renaitre un personnage après 25 ans sans qu’il est pris une ride, vive la technologie.

Le thème musical est aussi de retour faisant vibrer la salle de cinéma mais aussi mon cœur. Tout comme le son en général qui déchire bien les tympans surtout avec la scène du méga-robot (qui n’a pas de nom?) qui détruit la station essence.

Même si on s’étonne de pas voir des robots se « réveiller » chez Skynet, ou de voir que Connor sauve des milliers de personnes à lui seul (il fait son Steven Seagal) on ne reprochera pas à ce 4ème opus de la saga de donner un nouvel élan a la franchise, un nouveau souffle et en plus sans la dénaturer! Merci McG.

A découvrir que vous soyez fan ou non de la saga!

Revision 2015: – 1.25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.