The Father (2021)

The Father

Réalisé par Florian Zeller

Avec Anthony Hopkins, Olivia Colman, Mark Gatiss
Pays:  Royaume-Uni,   France
Genres : Drame
Durée : 1 h 37 min
Année de production : 2020
7.75/10

The Father: um relato comovente sobre perder controle das próprias memórias | ValkiriasJamais la maladie d’Alzheimer n’a été aussi bien mise en scène. Avec un Anthony Hopkins saisissant, The Father nous plonge dans la folie dégénérative d’un homme qui n’arrive plus à se souvenir. Souvent en tant que spectateur, on doute des intentions de personnages qui le guide. Troublé, abasourdi, secoué par l’intrigue et la maladie mais aussi émerveillé par l’acteur et sa prestation unique qui relève du grand art, The father interroge sur la volonté de vieillir dans de telle condition. C’est une étonnante démonstration, intelligente, sensible et franchement bouleversante à laquelle nous assistons tout le long de ce huis clos, alors qu’Anthony Hopkins, jouant le rôle d’Anthony, réussit rien que par ce regard intense et désespéré à nous saisir d’effroi…

Les décors se fondent l’un dans l’autre. Les personnages sont des mirages. Plus le film avance et plus cette intrigue parvient habilement à s’enrouler sur elle-même, faisant que lieu et temps finissent par se mélanger, jusqu’à se substituer. Le réalisateur Florian Zeller adapte ici sa propre pièce de théâtre en y connaissant les moindres détails. D’ailleurs, en pièce de théâtre, l’expérience doit être déroutante. Le réalisateur arrive à troubler les repères de temps et de lieu, interchanger les visages et redistribuer les informations en nous faisant consentement douter, comme si Alzheimer nous guettait.

Un film qui décrit parfaitement une maladie qui est capable de nous rendre étranger de nous-même. Brillant!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.