Thor Ragnarok (2017)

Thor : Ragnarok

Réalisé par Taika Waititi

Avec Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Mark Ruffalo
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Aventure
Durée : 2 h 10 min
Année de production : 2017
4.5/10
Résultat de recherche d'images pour "thor ragnarok"

Chez Marvel, si y a bien un personnage qui a du mal à briller, c’est bien Thor et sa pauvre trilogie. Mêlé dans les Avengers, le personnage est sympathique mais ses propres films sont souvent assez chiants entre mythologies nordiques bancales, drame shakespearien et traitrise continuelle de Loki. Dans un royaume très kitsch, on comprend aisément que Natalie Portman est vite pris la tangente.

Ce nouvel opus tente de changer un peu la donne en se moquant de son propre personnage. L’humour rend le film un peu moins pénible. Cependant, la mode étant aux mélanges de super héros, le spectateur se perd dans cette galerie de personnages, tout aussi stéréotypés que manichéens. Les personnages sont toujours aussi mal écrits et l’incursion d’Hulk tombe comme un cheveu sur la soupe. Que vient-il faire ici? Le voir dans son propre film aurait été bien plus judicieux! On ne croit pas du tout à son isolement sur une planète qui se trouve être pile celle où Thor va venir faire son come-back. L’association Hulk-Thor aurait pu être fun mais le rendu reste très infantilisant.

Cette œuvre aseptisée fait une tentative d’effet rétro 80’s avec de la musique synthétique et des effets rétros. Si le rendu « eighties » est réussi, comme pour l’affiche, ces moments de bravoure ne sont pas assez soutenus. On reste assez frustré d’avoir un avant-gout d’une ambiance qui ne perdurera finalement pas.

Résultat de recherche d'images pour "Surtur"Les scénaristes semblent vouloir faire évoluer le personnage de Thor, sans son marteau et ses cheveux longs. Mais le personnage, tout comme le film dans sa globalité peine à nous convaincre, sans oublier sa légendaire ténacité, proche de l’invincibilité, qui ne nous fait jamais craindre sa disparition. Le dieu du tonnerre devient ici le roi de la vanne. Sans parler de la piètre prestation de ce pauvre Jeff Goldblum. La bonne surprise est de découvrir que Cate Blanchett est pris la foudre pour prendre un coup de jeune dans ce genre de super-production, même si son personnage est tout aussi désolant qu’insupportable. Enfin, Surtur le grand méchant, a tout pour être impressionnant, mais a déjà une gueule de déjà vu. Son combat final est divertissant mais un peu trop vite expédié. Au final, cette conclusion de trilogie est pourvue de bribes d’idées attirantes mais mal agencées dans un branle-bas de combat hyperbolique!

Thor Ragnarok est un opus léger, mêlant humour et action. Mais la lourdeur du scénario et le mélange incessant de personnage rendent l’opus laborieux. Un bel emballage pour un produit creux, à l’image de son super-héros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.