Toy Story 3 (2010)

On ne pensait pas les revoir et pourtant ils sont toujours là… Merci papa noël de nous en amener chaque année et Merci Pixar pour cette belle résurrection

Toy Story 3

Réalisé par Lee Unkrich

Avec Tom Hanks, Tim Allen, Joan Cusack
Pays:  États-Unis
Genres : Animation, Comédie, Familial
Durée : 1 h 42 min
Année de production : 2010
9.5/10

J’ai vu de nombreux films depuis de nombreuses années, et on a beau tuer la moitié de la population sur Terre, ou la progéniture d’un couple vivant un amour platonique, l’émotion est là mais ca en reste là. Pour moi ca reste un film et j’ai du mal à me lâcher totalement face à un écran. Aujourd’hui c’est fait, même si je dois avouer que je n’ai jamais autant serrer les dents pour retenir ce nœud coincé dans ma gorge qui voulait sortir sur les dix dernières minutes du film tellement l’émotion était à son paroxysme. J’ai tenté de rediriger mon regard vers le coté de l’écran, mais y a rien faire les larmes voulaient sortir, et en plus de cela je voyais ma fille émerveillée devant son premier film au cinéma avec le sourire sur les lèvres ne voyant plus que l’écran et rien d’autre. Wow, quel final et le pire c’est que c’est des images irréelles avec des personnages animés qui m’ont procurées cette sensation. J’ai honte, mais sur ce coup Pixar tape très très fort!

Bon j’ai commencé par la fin mais revenons au début du film… Rahh ce final! Pardon je m’emballe… donc le début du film est comme le second opus animé par une séquence explosive qui vous ancre dans le film dès les premières secondes. On n’a pas le temps de réfléchir qu’on se retrouve avec toute l’équipe de jouets qui nous avait tant manqué ses dix dernières années (bien qu’avec la sortie en bluray des précédents opus, j’ai du les voir 654 fois grâce à Samantha!).

L’animation est encore plus belle, et les textures sont à tomber par terre! C’est véritablement un petit chef-d’œuvre en terme d’animation (pourtant pas de révolution cette fois dans les textures d’eau, de feu ou de poils) et l’humour ne manque pas non plus de ce coté là même si il y a une petite perte de vitesse sur le second quart du film! Mais les scénaristes sont forts avons-le. On ne retombe pas sur les histoires déjà connues des précédents opus grâce à un film bourré de rebondissements sans qu’on imagine la fin en passant par nos plus grandes craintes.

La troupe de jouet est accompagné cette fois-ci par des stars du monde des jouets avec le désopilant Ken (excellente sa démarche!) ainsi que de la très coquette Barbie, tout comme l’apparition de Totoro. Le grand méchant Lotso qu’on a envie d’aimer est sensationnel en gardant sa ligne de conduite jusqu’au bout. Je suis curieux par contre de découvrir la V.O pour découvrir certains personnages comme le clown Rictus doublé en France par le très reconnaissable Grand Corps Malade ou l’excellent Ken doublé par Benoit Magimel.

Que serait Toy Story sans le compositeur Randy Newman? C’est grâce à sa sublime composition conjuguée aux images stupéfiantes et admirables que l’on arrive à en verser quelques larmes. Pixar est incapable de se rater sur un film, et mérite toujours son rang si emblématique depuis son premier film Toy Story. C’est tout simplement sublime, magique, émouvant, et drôle. Merci Pixar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.