Trick ‘r Treat (2007)

Trick 'r Treat

Réalisé par Michael Dougherty

Avec Anna Paquin, Brian Cox, Leslie Bibb
Pays:  États-Unis
Genres : Horreur, Thriller, Film à sketches
Durée : 1 h 22 min
Année de production : 2007
6.25/10

Fallait me le dire que c’était un film à sketch car là je suis super frustré, j’ai l’impression d’avoir vu la moitié d’un film. Mais où est la suite? Je cherchais petit à petit tout le long du film le fil conducteur de l’histoire, sans le trouver car en faite il n’y en as pas si ce n’est de raconter des récits autour Halloween. Je pensais que les contes qui se croisent et s’entremêlent, allait avoir une fin commune, un truc qui les rassemblerait, un élément commun qui les lierai entre eux, un truc qui nous scotch, quoi! Mais non. Pourtant en mettant une histoire dans le passé, des costumes (fantôme, vampires, fées etc…) qui se retrouve dans chaque segment, le réalisateur nous fait penser que tout est lié, même si ça l’est indirectement par la situation des personnages, ça ne le sera jamais véritablement dans le scénario. Mais puisque la volonté n’est pas de lier les histoires, n’aurait-il pas fallu découper totalement chaque segment en tranchant sur des décors et des villes différentes?

Pourtant c’est très bien, c’est beau, la photographie est idéale et sublime, le coté festif Halloween est excellent, et les mythes abracadabrants sont tous différents et appréciables et on est amusé de découvrir la totalité des protagonistes tous aussi farfelus les uns que les autres, chacun dans leur registre. Le coté « 80’s » est assez représentatif que ce soit dans l’atmosphère ou dans les costumes et les quelques effets spéciaux heureusement ne nuisent pas à cette ambiance en étant suffisamment discrets.

J’ai adoré le directeur de l’école, car c’est peut être le personnage qui semble le plus sage et pourtant c’est le plus taré. Les fées (blanche, la belle et le chaperon) eux surprennent, on s’attend pas à se dénouement. La citrouille vivante elle aussi à la classe et esthétiquement aussi rigolote que moche. La partie du bus avec les enfants est peut être la plus intéressante mais s’avère être la plus incomplète, même si le conducteur se retrouvera avec la fameuse citrouille vivante.

Esthétiquement parfait (loin de penser que c’est un DTV) avec de la bonne histoire mais un grand manque de liens, c’est frustrant surtout quand on ne le sait pas. On a des brides de très bon mais au final un grand sentiment de vide et de travail pas fini. Avec un énième segment qui lierai le tout, j’aurai crié au génie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.