Tron l’héritage (2010)

Un film qui aurait du s’appeler  »Trône », vous savez l’endroit où on se fait souvent chier

Tron : L'Héritage

Réalisé par Joseph Kosinski

Avec Garrett Hedlund, Jeff Bridges, Olivia Wilde
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Science Fiction
Durée : 2 h 07 min
Année de production : 2010
4/10

J’ai commencé ma critique de Tron (1982) en stipulant que si un remake devait être fait et bien c’est bien ce classique qui devait être repris. 4 ans plus tard, les producteurs d’Hollywood ont du lire ma critique (rires!) et ainsi réaliser une demande que je pensais juste et qui méritait d’être une claque au vu du potentiel du film. Mais voilà même si graphiquement c’est hyper abouti et au vu de la photographie on en prend bien les yeux, le film niveau scénario est d’un creux renversant. Pourtant y avait de quoi faire avec un tel concept. En faite ils ont amélioré le graphisme du film (20 ans plus tard c’est normal) mais ont en contre partie abaisser le niveau d’exigence sur l’écriture de l’histoire.

Finalement la seule scène (tant attendue) qui mérite le coup d’œil est la scène de poursuite en moto. Celle qui avait déjà éblouie nos yeux il y 20 ans, se retrouve aussi sympa aujourd’hui même si à mon gout c’est trop court. Ensuite ils nous font la même chose avec des avions, ce qui devient vite ridicule. J’ai trouvé qu’il y avait pas mal d’influence à la sauce Star Wars aussi avec des combats aux épées lasers, un père sous un casque qui se dévoile (pchuiii je suis ton père), un combat contre tron avec un double laser à la Darth Maul, des clones rangés en ligne, etc… enfin ca fait beaucoup de pompage à ce niveau là.

Jeff Bridges et sa doublure numérique sont bluffants. Rajeuni de 20 ans, on a souvent du mal à voir si c’est des CGI, un autre acteur ou du maquillage. Même si les yeux de la doublure trahissent parfois l’effet, ca reste percutant, les efforts des magiciens de la souris évoluent encore aujourd’hui avec une évolution du cinéma sans acteur (cascade, course poursuite, plan large…) avec succès.

La B.O made in France by Daft Punk colle véritablement bien aux images. C’est un choix judicieux de les avoir choisi surtout en regard de leur travail par le passé avec une musique électronique de qualité et qui va dans le sens du film. Déjà leur clip de Technologic (2004), Aerodynamic (2001), Around The World (1997) ou tout simplement leurs présences avec leurs costumes et casques sur la tête rappelle les costumes du film. Beau clin d’œil dans le film pour le groupe qui feront un beau caméo. Niveau musique ça vaut le coup!

Mais j’ai beau voir les aspects positifs du film qui sont essentiellement graphique et musical, le scénario est vraiment mauvais. Il se passe pas grand chose, l’intrigue est puante et ils auraient pu revenir un peu sur la genèse du film avec des clins d’œil car là c’est peu compréhensible pour ceux qui n’ont pas vu le premier opus. Quelle est l’utilité de voir ces « programmes » qui tournent en rond dans un « ordinateur » sans montrer leurs véritables fonctions? J’aurai plus repris le concept du dessin animé Il était une fois la vie en le remaniant à la sauce graphique actuelle de Tron, ce qui aurait permis de mieux comprendre les « programmes », les « virus », les  »données » et ainsi nous permettre de mieux nous identifier à ce que l’ont (du moins le peu) connait aujourd’hui des ordinateurs. En résumé il aurait été judicieux de faire évoluer le scénario et ses personnages avec une intrigue plus palpitante, car là c’est très linéaire avec aucun rebondissement.

Tapage médiatique, promotion à outrance avec un film qui reste dans des limites bien définies sans prendre de risque.
Une suite attendue et utile mais gâché par un film très vide. Un blu-ray démo suffirait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.