Truman Show (The) (1998)

A quand Truman Burbank en vrai à la TV?

The Truman Show

Réalisé par Peter Weir

Avec Jim Carrey, Laura Linney, Noah Emmerich
Pays:  États-Unis
Genres : Comédie, Drame
Durée : 1 h 42 min
Année de production : 1998
9.75/10
The Truman Show de Peter Weir. | Capture d'écran via YouTube

Alors que la première émission de « TV réalité » n’était pas encore apparue sur nos petits écrans dans le monde entier, ce film fait l’effet d’une bombe surtout quand on regarde notre monde d’aujourd’hui surveillé par l’œil des caméras. Une belle anticipation qui peut avoir une certaine dérive, que l’on subira certainement dans quelques années en mettant en avant le voyeurisme plus que le coté sécuritaire. The Truman show est un film à l’équilibre très rigoureux, de sorte qu’on s’amuse vraiment de certaines situations tout à fait comiques, mais sans jamais perdre de vue ses propos profonds.

Le scénario, écrit accessoirement par Andrew Niccol, est magnifiquement recherché mettant en scène Jim Carrey dans des endroits et postures insolites avec des prises de caméra magistralement placée. La première partie du film est extrêmement intelligente, on ne sait pas trop à quoi s’attendre, on est immergé dans l’intrigue et l’identification au personnage de Truman est juste parfaite, on se pose les mêmes questions que lui. La réalisation permet d’expliquer le concept sans qu’il n’y ai d’aparté. Tout est bien constitué, il y a un mélange d’émission et de film, ce qui nous donne une étrange sensation d’être entre deux mondes: être entre réalité et fiction.

C’était le premier film sérieux où l’on a découvert Jim Carrey criant de vérité. Le talent de cette acteur s’était déjà fait ressentir sur des films comiques mais là je dois dire que c’est magnifiquement joué. Jim Carrey est phénoménal, autant pour exprimer la folie que l’incompréhension ou le sarcasme. D’ailleurs il ne joue pas, il est lui-même. Il est juste dommage que Peter Weir ne se soit pas attribué le rôle de Christof, même si Ed Harris est juste sublime, afin d’alimenter l’idée que le film et la téléréalité ne fasse qu’un seul et même produit…

La conclusion est à la hauteur de tout ce que nous a proposé jusque là Peter Weir. Sur une note quasi métaphysique avec le dialogue entre Truman et son « créateur » avec cette conclusion aussi optimiste que effrayante, Truman retrouve sa liberté par le passage symbolique d’une porte ouverte sur les ténèbre, dans le monde réel. Enfin la bande sonore est digne des plus grande B.O de film, tout simplement sublime! Un film ahurissant et visionnaire.

Un film superbe, extrêmement bien interprété, vrai et émouvant! Un chef d’œuvre intemporel… Éblouissant d’ingéniosité.

Revu en 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.