Us (2019)

Us

Réalisé par Jordan Peele, Will Scarbrough

Avec Lupita Nyong'o, Winston Duke, Shahadi Wright Joseph
Pays:  États-Unis
Genres : Thriller, Horreur, Mystère
Durée : 1 h 56 min
Année de production : 2019
5.5/10

Jordan Peele raconte son amour pour la musique de film sur SpotifyAvec sa deuxième réalisation, Jordan Peele, amateur de la quatrième dimension, s’est déjà fait un nom à Hollywood par ses influences et ses engagements sociales.

Toujours intriguant, le réalisateur arrive rapidement à nous plonger dans une atmosphère angoissante. Avec l’apparition de « doubles » dans notre réalité, sans que nous en connaissions les véritables raisons, Jordan Peele continue à creuser sa fascination et sa peur primaire du « remplacement » comme déjà évoqué dans son premier film Get out. Ici, nous suivons une famille afro-américaine dans une aventure miroir cauchemardesque à travers le regard obscure de doubles maléfiques qui se révèlent être les négatifs barbares exclus de l’autoritarisme de notre société. Si on prend plaisir à partager l’imprévisibilité de l’intrigue, le film va rapidement tomber dans une certaine redondance, du chat et de la souris. Ainsi la réhabilitation du méconnu +1, sur un ton plus joyeux, est plus que nécessaire.

Comme Get Out, le réalisateur a un vrai problème pour construire et créer réellement la surprise avec ses twists sachant que le spectateur s’y attend dès les premières minutes du film. Le dernier acte va certes adjoindre au propos un sous-texte que l’on pourrait interpréter à la lumière d’une minorité enchaînée dans l’ombre, mais la conclusion au-delà de la surprise sur l’identité réelle des personnages est assez décevante oubliant de nous donner suffisamment de clé pour pouvoir réinterpréter l’histoire. Peele cherche à la fois à conclure son histoire « fantastique » tout en tentant de faire passer son message politique entre minorité noire et chaîne humaine qui prône l’union, laissant derrière une morale acerbe, balourde et sans finesse.

Avec sa seconde réalisation, Jordan Peele ne loupe pas le coche pour transmettre l’irrésistible séduction fantastique de son sujet! Cependant, il ne peut s’empêcher de nous réexporter sa sous-jacente morale politique bien trop proche de son premier film. Une redite maladroite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.